Translate

Dernières actus
Chargement...
24 octobre 2014

Imprimer/Print Friendly and PDF
Deux jours après la fusillade d'Ottawa, la police a rendu public un document saisissant. Les caméras de la ville ont enregistré le parcours du tireur jusqu'au Parlement.
Entre le moment où Michael Zehaf-Bibeau est aperçu pour la première fois aux abords du monument aux morts à Ottawa, avant de tirer sur le soldat et le tuer, et sa mort, il s'est déroulé moins de cinq minutes. Voici le déroulé des événements tel que présenté jeudi par le commissaire de la Gendarmerie Royale du Canada (GRC) :



Déjà condamné >>> Lire la suite

Les parents du tireur consternés
Les parents de Michael Zehaf-Bibeau, qui a tué un soldat avant d'ouvrir le feu dans le parlement d'Ottawa, pleurent les victimes de la tragédie et leur offrent leurs excuses.
Dans un texte communiqué à l'Associated Press, la mère du tireur, Susan Bibeau, qui écrit en son nom et au nom de son mari, se dit atterrée par les actes commis par son fils et exprime toutes ses sympathies aux familles des victimes.
« Aucun mot ne peut exprimer la tristesse que nous ressentons en ce moment. Nous sommes très tristes qu'un homme ait perdu la vie. Il a tout perdu et il laisse derrière lui une famille qui ne doit ressentir rien d'autre que du vide et du chagrin. » — Extrait d'un texte écrit par Susan Bibeau, mère de Michael Zehaf-Bibeau (...)
Susan Bibeau occupe de hautes fonctions à Ottawa, où elle est vice-présidente de la section immigration, à la Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada.
Son ex-mari, le père de Michael Zehaf-Bibeau, se nomme Bulgasem Zehaf. C'est un homme d'affaires d'origine libyenne. Il possédait un commerce au centre-ville de Montréal. Lui et Susan Bibeau sont divorcés, mais entretiennent apparemment de bonnes relations. >>> Lire l'intégralité de l'article sur Radio Canada

Un profil qui en rappelle un autre
Le profil de Michael Zehaf-Bibeau rappelle celui de l'homme qui, lundi, a volontairement tué avec sa voiture un militaire dans la banlieue de Montréal. Ce dernier, Martin Rouleau-Couture, jeune homme converti à l'islam et proche des thèses du djihad, avait ainsi commis le premier attentat lié à l'extrémisme islamiste de l'histoire du Canada. Le second n'a pas tardé
Les deux djihadistes faisaient partie des 90 Canadiens soupçonnés de vouloir fomenter des attentats dans le pays, notamment après les menaces de l'Etat islamique contre les pays engagés dans la coalition internationale en Irak. On ignore pour l'heure, si Michael Zehaf-Bibeau et Martin Rouleau-Couture se connaissaient. Leurs attentats pourraient être des actes de "loups solitaires", à l'image d'un Mohamed Merah en France. >>> Lire lintégralité de l'article 


Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...