Translate

Dernières actus
Chargement...
28 mai 2015

Imprimer/Print Friendly and PDF
Carte des pays dont la communauté musulmane représente plus de 10 % de la population. En vert, les pays à majorité sunnite, en rouge, ceux à majorité chiite, et en bleu, ceux à majorité ibadiste.

02/092012

De tout temps, l'idéologie conspirationniste a traversé les esprits faisant le lit des anxieux, des suspicieux, des négationnistes et des sceptiques devant des vérités assénées de l'histoire.

Or, même les plus ouverts d'esprit se posent des questions sur le projet d'un islam imposé dans le monde pour des raisons plus ou moins mystérieuses, souvent farfelues. Un faisceau d'éléments concrets font aboutir à cette déduction.


En fait, pour ceux qui suivent l'évolution -ou la non évolution, du fait des contraintes sectaires- de l'islam (mélangeant politique et adoration d'un être qui ne rechignait pas à avoir des relations avec des jeunes filles vierges âgées de dix ans...), les musulmans connaîtraient des secrets sur l'avenir de l'humanité qui seraient absents des livres religieux juifs et chrétiens, d'après ce qui se dit sous le manteau.

Il ne suffit pas de lire le coran pour découvrir des secrets qui n'en sont pas ou plus.

Entre autres exemples douteux, Maurice Bucaille, la « référence du chercheur converti à l'islam », la prise de guerre idéologique, qui vient donner du crédit aux "secrets", au sujet du Pharaon Ramses II dont le Coran écrit deux versions pour être sûr de ne pas se tromper et auquel Bucaille aurait  succombé, la thèse qu'il développait étant avérée par l'une de deux versions.
 Auteur de plusieurs ouvrages, Bucaille est connu surtout desmusulmans pour ses théories concordistes favorables au Coran, dans lesquelles il affirme démontrer que le Coran est conforme aux théories scientifiques modernes, alors que la Bible serait pleine d’erreurs et d’incohérences. Son exégèse a été critiquée pour son manque d’objectivité, dans la mesure où il exigerait de la Bible une stricte conformité aux connaissances scientifiques actuelles qu’il n’exigerait pas du Coran, dont il admet qu’il soit exprimé dans un langage « qui convient à des agriculteurs ou à des nomades de la péninsule arabique ».

Maurice Bucaille a sûrement fait des émules dans les esprits embrumés (enfumés ?) de certains scientifiques, politiques et journalistes ayant perdu toute objectivité. D'aucuns, séchant sur l'avant bigbang, y voient l'oeuvre de Dieu et il pourrait s'appeler Allah.
Bienvenue en idiocratie qui se profile grâce ou à cause de ces brillants chercheurs qui ne cherchent pas suffisamment pour arriver à ces conclusions. Faut-il leur rappeler que les technologies évoluent et que ce sont les nouvelles générations qui trouveront de nouvelles réponses ? La science recule aussi devant la religion alors qu'elles étaient liées dans le passé chrétien.
Or, les juifs et les chrétiens ont tiré des leçons de leur passé et acceptant des irrégularités dans les écrits de leurs livres religieux, tout comme les erreurs ou omissions de nos historiens. L'islam n'est pas prêt, il est trop "jeune".

En attentant, la propagande bat son plein, on se croirait revenus au temps de Nostradamus (1503-1566) qui fait encore fantasmer, observation faite que tous ses écrits ne sont pas dénués d'intelligence bien qu'interprétés de différentes manières, comme le Coran ...
Ce que l'Islam nous inflige est dans la même veine, comme si la méthode avait été reprise pour ce dernier siècle et le présent. L'islam joue sur les peurs, les angoisses et terrorise les non croyants qui refuseraient de bénéficier leur immense science... confuse...

« Le projet » islamisation
En France, il serait même facile de donner l'exemple de politiques -ayant fait le grand saut, aidés par certains amis de la presse- dans les précédents gouvernements et le tout récent, incarné par François Hollande et Manuel Valls, ayant fait vivre les Français au rythme du ramadan par les voeux aux musulmans (toujours minoritaires, cependant), les salamalecs (réduisant les autres, majoritaires, « infidèles » et « mécréants », à des âmes perdues et invisibles), l'interdiction de sanctionner ces musulmans pendant de graves affrontements avec la police ou par le battage médiatique autour de cette « fête » qui paralyse le pays tous les ans. L'économie s'en ressent comme partout dans le monde occidental, les « élites » peinant à faire ce constat afin de ne pas froisser ces magnats, l'avenir, selon eux, (demain peut-être, mais sûrement pas après-demain).

L'Europe est soumise à cette même dictature, à commencer par Bruxelles qui serait majoritairement musulmane en 2030, Bruxelles où les députés européens travaillent sans ne rien voir (pas tous, fort heureusement, certains s'en inquiètent et le disent haut et fort...).

Cette union européenne qui fait des leçons de morale sur les droits de l'homme se garde bien d'en faire aux musulmans dans le monde y compris dans les pays européens dont les droits des femmes sont constamment bafoués.

Le projet « humaniste » pour le monde de demain
est le remplacement des populations du vieux continent -et des nouveaux- assimilé à une fatalité afin de se protéger des attentats qui déferleront en 2050 quand le pétrole manquera.

Les élites se posent la question de l'avenir des pays Arabo-musulmans alors que le monde occidental est touché par une crise dont les causes à effets du premier choc pétrolier ne sont encore pas identifiées ou ignorées sciemment par nos brillants cerveaux dirigeants.

La religion s'est infiltrée dans les affaires depuis 1973


Cette photo datée de 1974, montre des tickets de rationnement d’essence (imprimés, mais non utilisés) aux États-Unis, dus à la crise pétrolière de 1973.

Des concessions ont été faites aux musulmans dans le monde entier afin de pouvoir continuer à bénéficier de l'or noir, sans anticipation de solutions de remplacement d'énergie et, ce, ... depuis quarante ans.... et même avant, pendant la soumission dans l'euphorie générale. De là à dire que le monde est gouverné par des incapables, il n'y a pas qu'un pas.

Le projet « humaniste » s'est empêtré dans la culpabilité et la servilité que les populations devraient payer en retour par une conversion « annoncée » à l'islam.
Or, tous les humains ne sont pas aussi naïfs que leurs dirigeants enfermés dans leur cage dorée ou sur leur nuage de bien-être... ponctuel.
Les humains, en bas de l'échelle, n'auront pas d'états d'âme, ils ont survécu à tout, l'histoire même fabriquée ou pré-fabriquée pour les esprits faibles a montré que la génétique belliqueuse ne meurt jamais. Les humains en bas de l'échelle retrouvent leurs instincts primaires en défendant leur clan et leur territoire, peu en importe le prix... du pétrole.

Les nouveaux Inquisiteurs
L'islam réédite l'Inquisition façon musulmane.
Il existe deux sortes d'inquisiteurs, les terroristes avec les attentats dans le monde, démontrant l'application de l'islam archaïque à neutraliser les « impies » vivant en 2012 ainsi que les chrétiens ou leurs propres congénères qui ne soumettent pas, mais aussi les juifs, la bête noire du monde musulman.
L'autre sorte d'inquisiteurs est plus sournoise, celle qui a décidé de coloniser le monde par le ventre de femmes en manque de repères et d'acheter des hommes faibles et avides en les inondant de pétrodollars.

L'islam n'est pas la solution à tous les maux, encore moins la charia...
Toutes les religions ont leurs secrets, leurs miracles, certains reconnus, mais aussi pour alimenter l'imaginaire des égarés. D'ailleurs, tous les convertis à l'islam connus sont des êtres fragiles ou ayant peu de culture, la crise favorisant le terreau d'âmes en peine. D'autres se voient imposer la conversion. Exemple : On lui demande de se convertir à l’Islam pour se marier à Aubervilliers.

Choc de cultures
Le problème vient du fait que les musulmans vivent dans les années 1500 de notre ère ayant copié la méthode du calendrier hébraïque (les juifs sont dans l'année 5722), ce décalage expliquant le choc des cultures partout dans le monde et probablement l'acharnement à vouloir éradiquer les juifs, symboles de l'inspiration coranique. Les juifs ne sont plus que 13 428 300 dans le monde, les musulmans ayant pour certains, l'objectif de finir le travail d'Hitler au vu des déclarations faites par d'éminents « savants » prêchant la bonne parole sur les chaînes de télévision « grâce » au printemps arabe ayant décomplexé, s'il en était besoin », les plus haineux. Les affirmations venant du désert pétrolier et du Maghreb prônant un contrôle du monde par les quelque 13 500 000 juifs restants n'est que pure propagande pour mieux inciter à la haine les esprits fragiles.
Quant aux massacres de chrétiens dans le monde, aucune déclaration de la part des musulmans tolérants... uniquement entre eux.

« Le projet » (de remplacement de populations, de conversion à l'islam, d'islamisation) auquel d'aucuns refuseraient de croire existe bel et bien, hélas, mais c'est sans compter sur la nature humaine qui a toujours bouleversé l'avenir que les dirigeants avaient tracé...
L'histoire ne s'invente pas, ne se corrige pas pour faire plaisir à une communauté donnée, elle se façonne au jour le jour...
Sur le sujet : Que penser de "L'étrange décolleté flouté de «Télé Matin» " sur France 2 ?

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...