Translate

Dernières actus
Chargement...
17 septembre 2015

Imprimer/Print Friendly and PDF
L'étudiant Le Figaro : (...)Une nouvelle polémique sur le voile à l’université pourrait éclater. Ce mercredi matin, une professeur de droit de l’IUT de Sceaux aurait refusé de faire cours en présence de deux étudiantes voilées dans son amphithéâtre. Une étudiante présente sur place a dévoilé l’affaire sur le réseau social Twitter, entraînant de nombreuses réactions en chaîne sur la toile. Une autre étudiante, assise dans l'amphithéâtre, confirme les faits.

«On attendait devant l'amphithéâtre pour notre cours de droit privé» raconte cette jeune étudiante en première année de Gestion des Entreprises et Administrations (GEA). En retard, la professeur ouvre l'amphithéâtre en arrivant «mais n’est pas rentrée» avec les étudiants. «Elle est restée dehors, on ne savait pas ce qu’elle faisait. On se disait qu’il y avait quelque chose de bizarre, elle avait l’air nerveuse». Environ «20 minutes plus tard», l’enseignante revient, range ses affaires et annonce qu’elle ne fera pas cours.

Pour l’enseignante, le voile «est un signe de soumission»

La raison? Selon les étudiants sur place, la présence de trois étudiantes voilées venues assister au cours. L’enseignante, pendant ces 20 minutes à l’extérieur de l'amphithéâtre, les aurait dissuadées de suivre son cours si elles n’enlevaient pas leur voile. Se disant «féministe», l’enseignante explique considérer le voile comme «un signe de soumission». Après leur refus d’ôter leur voile, la professeur de droit privé a pris la décision d’annuler son cours.

Les étudiants interloqués apprennent vite la teneur de la discussion, pendant que d’autres tentent de raisonner la professeur et la convaincre de donner cours. Finalement, l’enseignante regagne l'amphithéâtre. A son entrée dans la salle, elle est accueillie par les huées de l’audience. Selon l’étudiante présente ce mercredi matin, «tout le monde s’est rendu compte que les jeunes filles voilées ne sont pas restées pour le cours. Elles sont rentrées chez elles». (...)
L'étudiant Le Figaro

Buzzfeed qui se met à faire de la politique -hélas- a allumé un contre-feu, compte tenu des tensions accrues par la venue de migrants en Europe et en France, tenant à rassurer les musulmanes voilées et en faisant part de la version du directeur de l'établissement. A lire ICI

Comme si c'était à la France et à son enseignement de s'adapter aux étudiants...
 
Cependant, le site en ligne pousse le zèle à rappeler le règlement de l'établissement : 

Le port du voile est du prosélytisme puisque le voile est une marque de la religion musulmane ; décidément, on  prend vraiment les Français pour des imbéciles...  

Plus :

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...