Translate

Dernières actus
Chargement...
7 septembre 2015

Imprimer/Print Friendly and PDF


Continuer d’accueillir des réfugiés en si grand nombre en Europe est une hérésie ! La France, notamment, n’a pas les moyens ni les capacités de le faire. Les Français y sont d’ailleurs majoritairement opposés. Face à ce constat, nous ne pouvons néanmoins baisser les bras. Des solutions existent.
L’Arabie saoudite, le Qatar, le Koweït, Oman, Bahreïn et les Émirats arabes unis n’ont jusqu’à présent proposé aucune place d’accueil aux réfugiés syriens. Ces pays participent financièrement à l’accueil des réfugiés, mais toujours dans d’autres pays. Ce n’est pas suffisant !
Pourquoi l’Arabie saoudite, par exemple, qui a une forte expérience en matière d’accueil de visiteurs en grand nombre – le pays accueille des millions de pèlerins à la Mecque chaque année -, et la capacité de construire rapidement des logements pour les réfugiés, n’ouvre-t-elle pas ses frontières à des hommes et des femmes qui ont en commun avec leur population langue, culture et religion ?
En outre, un accueil par les monarchies pétrolières réduirait de beaucoup la caractère dangereux de traversées aléatoires vers l’Europe. Des drames comme la mort du petit Aylan pourraient être évités.
Aujourd’hui, nous demandons aux autorités françaises, européennes et aux instances onusiennes d’interpeller officiellement les responsables politiques de l’Arabie saoudite, du Qatar, du Koweït, d’Oman, du Bahreïn et des Émirats arabes unis afin qu’ils prennent enfin leurs responsabilités et qu’ils accueillent eux-mêmes, sur leur territoire, les populations menacées par les guerres actuellement en cours dans les pays voisins.

>>> A signer sur le site de Boulevard Voltaire

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...