Translate

Dernières actus
Chargement...
30 juillet 2015

Imprimer/Print Friendly and PDF

Après la décapitation de Hervé C., il y a peu, le projet d'attentat contre une église faisant une autre victime, Aurélie C., les attentats contre Charlie Hebdo et de l'Hyper-casher en janvier dernier, le carnage de Merah n'hésitant pas à tuer des enfants à bout portant et d'autres victimes impossibles à oublier, entre traumatisme et colère, les Français subissent un "pédagogisme" médiatico-politique infernal avec force de "pas d'amalgame", ce sont des "déséquilibrés",  "il ne faut pas stigmatiser", il s'agit d'une "minorité"... qui fait des dégâts.
Les Français doivent-ils compter les morts afin de faire comprendre aux politiques que l'islam produit beaucoup trop de "déviants" et qu'ils jouent avec le feu ?
Cette religion expansionniste -pouvant remercier la mondialisation de la faire remarquer- démontre chaque jour sa capacité de nuisance dans bon nombre de pays musulmans dits civilisés par des viols, violences en tout genre y compris sur les homosexuels, décapitations et esclavage économique et sexuel.
Que les politiques de tous bords permettent donc aux autochtones d'être sceptiques, voire soupçonneux de voir s'installer des familles entières, parfois polygames, refusant les us et coutumes de la France, ne connaissant même pas son histoire, ni sa langue...

Pourquoi les "dirigeants" se sont-ils arrêtés de travailler (eux aussi) pendant le ramadan, les uns et les autres allant fêter l'iftar, rompant le jeûne avec ces "invités" bruyants tandis que la France subissait des assauts de violences sur les symboles de la République tels que les 19 commissariats et gendarmeries attaqués en deux semaines, sans oublier les Soirées des 13 et 14 juillet: 603 gardes à vue et 721 voitures brûlées ?  
Où étaient nos "gouvernants" ? Qu'ont-ils dit ? Rien, afin de ne pas froisser cette "minorité" de sauvages semant la terreur... Comment en est-on arrivé là, pourquoi ? Autant de questions qui taraudent... Heureusement, les éleveurs et agriculteurs ont sorti le "gouvernement" de sa torpeur islamique...   

Afin de rénover l'image de l'islam, un nouveau CFCM, Conseil Francais du Culte Musulman est arrivé, paraît-il...  dont l'ancien président Dalil Boubakeur avait proposé de transformer les églises en mosquées avec toujours en son sein le sulfureux CCIF, Collectif Contre l'Islamophobie en France, une association qui milite pour le port du voile et incarne un «islam identitaire agressif».

Même La Miviludes "qui observe et analyse le phénomène sectaire, coordonne l'action préventive et répressive des pouvoirs publics à l'encontre des dérives sectaires" semble avoir renoncé à déranger les invités salafistes, elle a préféré justifier ses subventions sur un cas rare de dérive chrétienne, elle a dû beaucoup chercher...
"Qu'est-ce qu'une dérive sectaire ?
 Sur la base de l’expérience de la Miviludes, qui reçoit quelques 2 000 signalements par an, la dérive sectaire peut être définie comme suit :
Il s'agit d'un dévoiement de la liberté de pensée, d’opinion ou de religion qui porte atteinte à l'ordre public, aux lois ou aux règlements, aux droits fondamentaux, à la sécurité ou à l’intégrité des personnes. Elle se caractérise par la mise en œuvre, par un groupe organisé ou par un individu isolé, quelle que soit sa nature ou son activité, de pressions ou de techniques ayant pour but de créer, de maintenir ou d’exploiter chez une personne un état de sujétion psychologique ou physique, la privant d’une partie de son libre arbitre, avec des conséquences dommageables pour cette personne, son entourage ou pour la société."

Les politiques pensent qu'un islam de France est possible, pas leurs compatriotes, lesquels n'ont pas pardonné les morts trop nombreux, ne souhaitant pas non plus être "remplacés", attachés qu'ils sont à leur culture flamboyante multi-séculaire.
C'est pourquoi le pédagogisme ambiant ne servira à rien malgré le déploiement d'une batterie d'éléments de langage cachant la vérité sur la véritable nature de nos invités ; car pour une majorité de Français, ils ne seront considérés que comme des invités, leur nombre croissant donnant du crédit à la "fiction" du livre de Michel Houllebecq, "Soumission".

Pourquoi, au bout de deux ou trois générations, les musulmans n'ont-ils toujours pas, ou très peu, donné de prénoms français ou fait franciser leurs noms, s'il n'avaient pas l'intention de coloniser la France ?   

Nos politiques apparaissent comme soumis, fatalistes, lâches, complètement dépassés et pour certains, ayant cédé à l'argent facile des pétromonarchies. Voilà l'image peu glorieuse que les Français ont d'eux.
Comment le système médiatico-politique peut-il autant sous-estimer l'irréductible populace ? Mystère...

  A voir ou revoir : VIDEO. Père Henri Boulad: l’Occident est d’une « naïveté monumentale » sur l’islam

  A lire : [Edito] Ces « barbus » qui n'ont rien à voir avec les « Poilus »

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...