Translate

Dernières actus
Chargement...
19 juin 2015

Imprimer/Print Friendly and PDF

Le Parti populaire danois (anti-immigration) a réalisé jeudi un bon score aux élections législatives, et son soutien aux autres formations de droite, avec lesquelles il est dans l'opposition, devrait leur permettre de revenir aux affaires au Danemark, d'après les résultats officiels.
Avec 21,1% des suffrages, cette formation, désormais premier parti de droite au Danemark, a même dépassé le parti Venstre (19,5%), qui en tant que traditionnel leader du bloc de droite, devrait prendre la tête du gouvernement.



A l'issue du dépouillement, le bloc de droite (Venstre, Parti populaire danois -DF-, Alliance libérale et conservateurs) obtenait 90 sièges contre 85 au bloc de gauche, actuellement au pouvoir. Le DF remportait 37 sièges, soit trois de plus que Venstre et 15 de plus qu'il y a quatre ans.
La Première ministre danoise, la sociale-démocrate Helle Thorning-Schmidt, a reconnu sa défaite.
Visiblement très émue, celle qui fut la première femme à être chef de gouvernement au Danemark a annoncé qu'elle quittait la présidence des sociaux-démocrates, qui, avec 26,3% des suffrages ont réalisé une bonne élection.
"Venstre a perdu des soutiens. Nous n'avons pas fait une très bonne élection", a dit son président Lars Lokke Rasmussen.
"Mais la majorité (...) pense que le Danemark doit changer de gouvernement", a-t-il affirmé devant ses supporteurs en liesse, se disant "plein d'énergie".
Premier ministre de 2009 à 2011, il avait gouverné avec le soutien au Parlement du DF, qui restait évasif tôt vendredi quant à une éventuelle entrée au gouvernement.
"Nous n'avons pas peur d'entrer au gouvernement, si c'est par là que nous obtenons la plus grande influence politique", a expliqué son président, Kristian Thulesen Dahl à l'agence de presse danoise Ritzau, soulignant qu'aucune décision n'avait été prise.

>>> Lire la suite 

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...