Translate

Dernières actus
Chargement...
19 février 2015

Imprimer/Print Friendly and PDF
La profanation, mardi, d’une trentaine de tombes du cimetière catholique de Tracy-sur-Mer (Calvados) ne verra pas la république se déplacer. Manuel Valls s’est contenté de son compte twitter pour dire son "sentiment de dégoût et d’indignation". "Assez !", a écrit le premier ministre, en référence à la profanation de 250 tombes du cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin) qui a suscité la venue de François Hollande, mardi. L’indifférence portée aux catholiques n’est évidemment pas une nouveauté. Elle se lit jusque dans la Loi Macron, prétexte à une crise politique au sein de la gauche déboussolée et sans repères. Samedi, en catimini, l’Assemblée nationale a en effet adopté un amendement, déposé par la députée socialiste de La Réunion, Ericka Bareigts, autorisant à remplacer les jours fériés liés aux fêtes chrétiennes par des "jours fériés locaux", dans les départements et régions d’outre-mer. En clair, le lundi de Pâques, l’Ascension, le lundi de Pentecôte, l’Assomption et la Toussaint pourraient disparaître au profit de fêtes religieuses exigées par des minorités. Cet amendement, qui poursuit la mise à l’encan du dimanche férié, est une autre expression du mépris dans lequel le catholicisme est tenu. Dimanche, dans un communiqué publié après l’égorgement en Libye de 21 chrétiens coptes par des djihadistes de l’Etat islamique, l’Elysée s’est contenté de "condamner avec la plus grande fermeté l’assassinat sauvage de 21 ressortissants égyptiens", sans mentionner leur religion : une omission volontaire, révélatrice de la crise d’identité qui traverse la société et ses élites. Mais comment la nation peut-elle prétendre intégrer et donner du sens si elle n’ose rappeler ses propres racines, judéo-chrétiennes en l’occurrence ? >>> Lire la suite

Sur le sujet :

Pour Michèle Delaunay (PS), les cimetières catholiques n’existent pas

 Plus : 

Vidéo-Ivan Rioufol : La société face à ses monstres

Quand une société produit des monstres, ou des crétins, elle doit se poser une question : comment en est-elle arrivée là ? Or les affaiblissements des autorités de l’Etat, de l’école, des parents sont des éléments aggravants. Le racisme pur dont des supporters anglais ont fait preuve, en refusant à un Noir de monter dans un métro parisien, a révulsé l’opinion française. Tout comme la profanation, par cinq jeunes alsaciens, d’un cimetière juif de leur commune. Mais la civilisation occidentale n’est plus un modèle quand elle provoque de telles violences. La France doit tout mettre en oeuvre pour combattre les signes du déclin. L’esprit critique qui est exigé des autres doit l’être plus encore pour elle-même.

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...