Translate

Dernières actus
Chargement...
26 février 2015

Imprimer/Print Friendly and PDF
Un parent d'élève a été condamné jeudi en comparution immédiate à un an de prison, dont six mois ferme, par le tribunal correctionnel d'Albi. Il était jugé en comparution immédiate pour avoir proféré des menaces de mort à l'encontre de la directrice de l'école Edouard-Herriot, où une institutrice de 34 ans, Fabienne Terral-Calmès, avait été assassinée en juillet dernier.
«Si cela continue il va y avoir un deuxième meurtre dans cette école», avait notamment lancé l'homme de 35 ans, dont deux enfants sont scolarisés dans l'établissement, lors d'une rencontre houleuse avec la directrice.

Le condamné va faire appel

Le tribunal n'ayant pas prononcé de mandat de dépôt, l'homme est reparti libre, mais la peine qu'il devra accomplir est assortie d'une mise à l'épreuve de deux ans et d'une obligation de soins. Il a également interdiction de s'approcher de toute école, de détenir une arme et a été condamné à verser un euro de dommage et intérêt à la directrice de l'établissement.
«Je considère que les faits ne constituent pas une infraction», a déclaré l'avocat du prévenu, Philippe Pressecq. Il a ajouté que son client faisait appel du jugement. Le procureur, Claude Derens, avait requis une peine plus légère comprenant «une contrainte pénale et l'interdiction de se rendre dans quelque école qu'il soit».

«Ce n'est pas la première fois que ce père de famille profère de telles menaces» >>> Lire la suite

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...