Translate

Dernières actus
Chargement...
1 décembre 2014

Imprimer/Print Friendly and PDF
NDLR : violences et dégradations peu médiatisées ; en revanche, si les actes avaient été du fait du Front National, les médias gauchistes (pléonasme) en auraient fait les choux gras (sic)
1/12/2014 
 11 policiers ont été blessés samedi en marge de la manifestation "anti-FN". Le syndicat de police Alliance réclame plus de moyens et le "retour des peines plancher".
"Les gars n'ont que leur esprit de groupe et leur solidarité pour s'en sortir", assure le syndicaliste. "Difficile d’assurer la sécurité des personnes, quand on n’est pas soi même en sécurité…", estime-t-il, réclamant "le retour des peines plancher, pour toute agression commise à l’encontre des représentants des forces de l’ordre, ainsi que des personnes vulnérables". >>> A lire sur Lyon Capitale

29/11/2014 
Une manifestation contre la tenue du congrès du Front national à Lyon, rassemblant 2500 à 5000 personnes (NDLR : venant de certains pays d'Europe et démontrant que les Français désapprouvent ces manifestations) à l'appel d'organisations antiracistes, de partis de gauche et de syndicats, sous haute surveillance policière, a avorté samedi après l'irruption de "casseurs".
Des incidents ont éclaté quand deux à trois cents personnes, vêtues de noir et cagoulées, dont des Allemands et des Italiens, s'en sont prises à des commerces et du mobilier urbain. Elles ont brisé des vitrines et renversé des panneaux au moment où le cortège arrivait sur la place de la Guillotière dans le centre-ville, peu avant 16h. Source 




30/11/14
Deux fonctionnaires du renseignement territorial ont été roués de coups.
Source
Six policiers blessés, seize interpellations
La manifestation a alors été dissoute et le cortège coupé en plusieurs morceaux. La queue du peloton a été immobilisée durant de longues minutes devant l’Hôtel-Dieu, avant d’être escortée en direction de Perrache. Selon une source policière, six fonctionnaires ont été blessés. Certains ont été transportés à l’hôpital.
Source
Ce dimanche matin, trois personnes étaient toujours placées en garde à vue pour « violences à l’encontre de personnes dépositaires de l’autorité publique ». Elles devraient être mises en examen dans la journée.
Source

>>> Voir plus d'informations (photos et vidéos) sur Fdesouche



>>> Voir plus de photos sur  Lyon Première

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...