Translate

Dernières actus
Chargement...
16 décembre 2014

Imprimer/Print Friendly and PDF
NDLR : Des musulmans ultra-conservateurs (?!) = islamistes, salafistes...
de quoi se demander ce que font ces gens dans nos sociétés occidentales dont ils décrient les modes de vie...

Slate : 
(...) Le site français EasyDin.com propose notamment plusieurs poupées de ce genre, dont Aïcha (22,90 euros) «sans visage, respectant l'éthique de l'islam». Le jouet est même accompagné d'un «tapis de prière pour poupée afin d'encourager votre enfant à la pratique de la prière».

Romeisa, du nom d'une des première femmes à s'être convertie à l'islam, est la première de ces poupées à être fabriquée à plus grande échelle.
A priori, ce genre d'objets ne concerne qu'une petite frange minoritaire de musulmans.
Selon Jocelyne Cesari, spécialiste de l'islam contemporain à Harvard, ces jouets correspondent à une interprétation salafiste ou wahhabite de l'islam, pas à une tradition ancienne.
«Dans la tradition islamique, la représentation de la figure humaine a donné lieu à des interprétations très diverses, et en fait, il n'y a pas de condamnation unanime, sauf pour les sunnites à propos de la représentation de la figure du Prophète Mahomet et de tous les prophètes.»
Ces dernières années, plusieurs enteprises ont d'ailleurs créé des poupées «islamiques» qui portent le voile mais ont de vrais visages dessinés. Il y a Fulla, une sorte de Barbie avec hijab et vêtements très couvrants qui se vend extrêmement bien au Moyen-Orient, mais aussi Aamina, de la marque Desi, qui récite des prières en arabe.

Christiane Gruber, professeure d'art islamique à l'université du Michigan, confirme que les poupées avec visage se retrouvent partout dans le monde arabe, et elle pense donc que les jouets sans yeux ni bouche ne vont pas très bien se vendre.
«Une réaction ultra-conservatrice contre les images est en marche depuis une vingtaine d'années, explique Gruber, mais le phémonème s'est particulièrement accéléré depuis l'affaire des caricatures de Mahomet en 2005
Lire l'intégralité de l'article>>> sur Slate.fr 


Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...