Translate

Dernières actus
Chargement...
17 novembre 2014

Imprimer/Print Friendly and PDF
NDLR : plus d'identité, de repères ni de valeurs, la République ayant démissionné depuis longtemps, elle a engendré des monstres. Le livre "Le suicide français" de Eric Zemmour, trouve ici, malheureusement, tous son sens.

FIGAROVOX/ENTRETIEN - Parmi les bourreaux de Peter Kassig (NDLR et de 18 soldats) se trouvait un jeune Français récemment converti à l'Islam. Le spécialiste du terrorisme Thibault de Montbrial analyse pour FigaroVox l'inquiétant phénomène des conversions.

Thibault de Montbrial est avocat au barreau de Paris.

FigaroVox: L'exécution de Peter Kassig, jeune américain de 26 ans, qui avait fondé une association humanitaire et qui s'était récemment converti à l'Islam, a été confirmée par Barack Obama. Parmi ses bourreaux se trouverait un Français de 22 ans, originaire de Normandie, et lui aussi musulman depuis peu. Que révèle cette situation sur la conversion à l'Islam?
Thibault DE MONTBRIAL: D'abord, il n'existe aucune étude permettant d'établir une distinction entre la violence des personnes musulmanes radicalisées et celle des convertis récents. Toutefois, pour ces derniers, le processus de radicalisation part de plus loin ; autrement dit, la conversion est déjà, pour ces personnes, un point de passage vers l'Islam radical. Elle n'est pas le déclencheur de la radicalisation mais une étape de plus vers celle-ci.(...)
Constate-t-on une progression des conversions à l'Islam?
Indubitablement. Les différents interlocuteurs compétents estiment globalement que le nombre de convertis augmente de 20% par an depuis le début des années 2010, ce qui représenterait plusieurs dizaines de milliers de personnes.
Pourquoi de jeunes Français, qui ne sont pourtant pas de culture musulmane, veulent-ils se convertir à l'Islam?
C'est l'un des mystères du phénomène. Les sociologues, les juristes, les psychologues travaillent sur ce sujet, mais n'ont pour l'instant aucune réponse formelle définitive à fournir. On peut toutefois penser que l'Islam radical offre, aux yeux de certains jeunes - peu importe leur milieu social, leur origine ou leur situation économique - l'attrait d'une aventure, basée sur les valeurs de l'Islam. Il ne s'agit toutefois que d'une hypothèse.
Cette situation révèle-t-elle un malaise identitaire? Est-il spécifiquement français, ou européen?
Les jeunes français souffrent clairement d'un malaise identitaire, et ce depuis plusieurs années. Celui-ci s'exprime notamment par une communautarisation accrue de la société, ainsi qu'avec la hausse de certaines pratiques religieuses ou port de signes extérieurs religieux. Par exemple, on ne peut nier, depuis quelques années, une explosion du port du voile, à tel point qu'il commence à poser des problèmes concrets dans certains quartiers ou à l'Université. Cette communautarisation nous emmène sur un terrain glissant. Ce mouvement doit d'ailleurs être replacé, pour être compris, dans un contexte de crise économique, morale, et d'une progression de l'individualisme, qui reste considéré par notre société comme une valeur phare.(...)
Le risque n'est-il pas de voir en chaque converti un extrémiste potentiel?
Il faut soigneusement dissocier le converti du terroriste. Nous devons surveiller de près les personnes qui, adoptant l'Islam comme religion, campent sur des positions radicales, et/ou partent, parfois, dans la foulée, au djihad. Tous, cependant, ne partent pas, et certains radicalisés très dangereux restent en France. Ces convertis radicalisés représentent donc un danger, et la société se doit de les surveiller, au nom du principe de précaution. Les services spécialisés peuvent les détecter en repérant leurs actes radicaux, leurs déclarations extrêmes. >>> Lire l'intégralité de l'article

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...