Translate

Dernières actus
Chargement...
3 juin 2014

Imprimer/Print Friendly and PDF


 Le projet de « super-régions » que François Hollande et l’UMP veulent imposer aux Français doit être combattu.
Ces « super-régions » seraient en effet :
- Une super remise en cause de l’unité nationale et de l’indivisibilité de la République, au profit de baronnies inféodées à Bruxelles. Ce projet découle directement des recommandations de l’Union européenne et de l’Allemagne, qui veulent passer outre les Etats nations pour mieux contrôler les peuples. Il s’agit de mettre la France à l’heure allemande, alors que nos histoires sont très différentes.
- Une super féodalité super coûteuse. A chaque fois qu’on a donné plus de pouvoirs aux élus locaux, ils ont dépensé davantage. Les « super-régions » risquent de se traduire par un dérapage incontrôlable des dépenses publiques locales, et notamment une explosion des frais de communication. Sans compter les coûts liés à la complexité institutionnelle de cette réforme : entre tous les échelons, et notamment les nouvelles « métropoles », plus personne ne s’y retrouvera !
- Une super désertification rurale. La disparition des départements, ou leur affaiblissement, la concentration des activités administratives et économiques dans une agglomération chef-lieu de la « super-région » se feront naturellement au détriment de l’aménagement du territoire et principalement au détriment des campagnes et des villes moyennes. Des millions de nos compatriotes verraient rapidement leur territoire se désertifier, perdant des administrations, des services publics et des activités économiques et culturelles.
Nous défendons le modèle républicain français fondé sur la commune, le département et l’Etat :
- Il faut lutter contre les gaspillages liés aux intercommunalités, et notamment les très nombreux emplois doublons. Lorsque le département ou la simple coopération entre les communes suffisent, la structure intercommunale ne se justifie pas.
- Les Français tiennent à leurs départements, qui ont l’avantage d’être à taille humaine et bien identifiés. Comme toute collectivité locale, il faut agir pour qu’ils soient gérés de façon plus économe.
- Il faut transformer la région en simple organisme de coordination des départements, sans élus propres (les élus départements pourront se réunir au niveau régional à échéance régulière). Il conviendra de supprimer les organismes régionaux inutiles et coûteux comme les Conseils économiques et sociaux régionaux notamment. Les compétences de proximité de la région doivent revenir aux départements (la gestion des lycées par exemple) alors que les compétences stratégiques de la région doivent aller à l’Etat (les transports régionaux en particulier).
Signer la pétition

Suivre Marine Le Pen sur Twitter ainsi que le

Voir toutes les actualités du Front National - Rassemblement Bleu Marine     


Téléchargez l'affiche : Unis, les Français sont invincibles  


Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...