Translate

Dernières actus
Chargement...
25 janvier 2014

Imprimer/Print Friendly and PDF

Chacun d'entre nous rêve d'un monde meilleur où les inégalités n'existeraient plus. Mais ce n'est qu'utopie.
La gauche, dont une minorité éprouve de réels bons sentiments, ne verrait dans cette vidéo qu'une révélation de vérités qui ne seraient pas bonnes à entendre et qui, en France "feraient monter le Front National"...
Cependant, le simple lambda a le droit de savoir, d'élargir son champ de vision sur l'immigration à l'échelon international. Ne pas l'informer serait faire insulte à son intelligence.



En 2013, la Terre était peuplée de plus de 7 milliards d'habitants, en 2050, elle atteindra les 10 milliards.
La question est de savoir comment il sera possible de nourrir cette population mais aussi quels dégâts l'humain aura commis sur l'environnement pour se faire un peu plus de place. Plus de bouches à nourrir, plus de pauvreté, plus d'enfants qui mourront de malnutrition, plus de pollution aussi et de toute sorte : le cercle vicieux d'une catastrophe annoncée.

D'ici 2050, les pays où la natalité est la plus importante devront prendre des mesures sur la régulation des naissances par l'éducation de la contraception des femmes et des hommes (comme la Chine l'a fait depuis des décennies).
Faire preuve d'humanité, c'est aussi refuser de voir des enfants naître pour les voir mourir quelques mois après. Les fatalistes y verront la main de Dieu et les véritables humanistes refuseront ce destin infernal.    

Comme le démontre la vidéo, de nos jours, certains pays nantis choisissent les "meilleurs" immigrés dépossédant ainsi leurs pays d'origine de leurs atouts.
D'autres pays riches, pour soulager leur conscience, accueillent des immigrés de condition modestes... sans que la pauvreté ne s'arrête ; au contraire, elle prolifère.

Dans ce monde cruel, et depuis l'aube des temps, les plus forts survivent mais si la terre ne devait plus avoir de frontières, comme la gauche le souhaite, les pays riches ne le seraient plus, un équilibre se ferait : tout la planète se mourrait d'une pauvreté endémique.
L'humain est doté d'un instinct primitif, celui de survivre mais dans quelles conditions ? Seul l'avenir le dira... 

Au fait, qu'en pensent nos pseudo écologistes et/ou humanistes ?


25/01/2014


Source vidéo originale : Roy Beck est un ancien journaliste et fondateur de NumbersUSA. http://www.youtube.com/watch?v=LPjzfG..  
Via Fdesouche 

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...