Translate

Dernières actus
Chargement...
25 août 2013

Imprimer/Print Friendly and PDF

Christiane Taubira a annoncé la fin des peines planchers et la création d'une peine de probation hors prison, lors de son discours à l'université d'été du PS à La Rochelle. La Garde des sceaux a précisé les grandes lignes de la réforme pénale en préparation pour la rentrée, une réforme critiquée cet été par le ministre de l'Intérieur Manuel Valls lui aussi à La Rochelle. France Info

Si l'on peut s'interroger sur les conséquences des réformes à venir, l'on ne peut s'empêcher aussi de le faire sur la personnalité de la Garde des Sceaux.
Christiane Taubira est une indépendantiste guyanaise -très intelligente, au demeurant - qui n'a pas pu aller au bout de ses rêves, elle a dû contourner tous les obstacles. Sa vision de la Guyane n'étant pas partagée par le plus grand nombre des Guyanais, elle a dû côtoyer le Parti Socialiste, un parti d'idées fourre-tout, communautariste et peu regardant sur le curriculum vitae de ses élus. Les affaires récentes Cahuzac et Dalongeville, entre autres, ne sont que la partie émergée de l'iceberg. Nombre des membres du PS a son petit passé -entre autres, toujours...- Désir, Dray et...Taubira, elle-même...
Cette dernière avait été condamnée en 2004 par le conseil des prud'hommes de Paris pour licenciement injustifié et rupture de CDD « abusive » concernant son ancienne assistante parlementaire, à qui elle aura dû verser 5 300 euros. Pour mémoire, Ségolène Royal -entre autres toujours- avait eu un « incident » de parcours similaire... Nous passerons donc sur la République exemplaire tant vantée par François Hollande...

La liste des « incidents de parcours » des uns et des autres est longue comme le bras, c'est pourquoi la culture de l'excuse permanente est reine au Parti Socialiste -et à gauche, en général-, plus sévère avec la majorité silencieuse française qui a dépassé de 5 km la vitesse autorisée sur une route sans danger. Les minorités très bruyantes, qui n'ont même pas l'excuse de la faim, se voient donc affublées d'un arsenal de circonstances atténuantes défiant l'entendement.
Même les avocats des victimes comprennent la « souffrance » des auteurs de délits. Pas facile pour les victimes d'être reconnues dans la société française puisque, probablement, elles sont coupables d'avoir été au mauvais endroit...

Cet état d'esprit a été savamment orchestré depuis les années Mitterrand et bon nombre de personnes dites de gauche fonctionnent de cette manière. Pas facile non plus de changer le logiciel qui a fait passer la sauvagerie dans les moeurs, l'a banalisée. Ajouté à cela une immigration hors union Union européenne -non « maîtrisée » et non intégrée- uniquement afin de produire de nouveaux électeurs, les immigrés naturalisés étant le seul vivier d'électeurs pour cette gauche opportuniste, la France avec son ancienne immigration européenne étant en majorité de droite.
Le pire est que ces donneurs de leçons, faux humanistes, se soucient plus de leur élection ou réélection que du réel bien-être des ces nouveaux électeurs, à part l'excuse permanente pour réelle protection oubliant de donner un avenir à ces gens importés, main d'oeuvre à bas coût, quand ils ont la chance de trouver un emploi dans une France ravagée économiquement. En outre, sous ses  faux airs de bon Samaritain, l'idéologie de gauche a généré des êtres peu reconnaissants, voire agressifs, envers ceux qui les accueillent et paient pour eux : la majorité silencieuse, bien élevée et respectueuse.

Le résultat de cette « logique » de gauche en est « détonant » et Christiane Taubira entend bien terminer le travail de sape de la cohésion nationale en y ajoutant plus de désordre par ses mesures.

La Garde des Sceaux gagnera contre le Ministre de l'Intérieur car François Hollande, le chef de l'Etat des minorités et lobbys puissants, lui doit le « mariage pour tous », ce « progrès » qui divise encore les Français. Christiane Taubira le sait, celle qui avait essayé d'entrer par toutes les fenêtres, est finalement entrée par la grande porte à force de patience, de ruse et d'intrigues ; son rêve d'être érigée au rang d'un Nelson Mandela est à portée de main.

Christiane Taubira, l'ambitieuse, la revancharde, veut que son nom soit à jamais gravé dans les livres d'histoire, c'est elle qui a instauré l'auto-flagellation, la repentance permanente : Elle est à l'origine de la loi Taubira, en 2001, qui reconnaît, comme loi mémorielle, le crime contre l'humanité des traites et des esclaves pratiqués à partir du XVe siècle sur certaines populations par des trafiquants, oubliant, au passage d'infliger cette punition permanente aux Arabes qui n'auraient pas accepté bêtement le poids de cette sentence que les Français d'aujourd'hui traînent comme un boulet alors qu'ils n'y sont pour rien. Rien ne vaut une loi sortie de l'histoire sordide condamnant à jamais nos contemporains innocents afin de les empêcher de toute réflexion qui les déculpabiliserait. Loi qui a été votée par des pauvres députés pétris de contrition et ne mesurant pas les effets dévastateurs d'un fardeau trop lourd à porter pour les générations à venir, sans parler des haines entretenues entre les uns et les autres...

C'était la première vengeance de Christiane Taubira et elle n'en finit plus de régler ses comptes avec la France qui l'a quand même promue à un degré de responsabilité lui permettant de tirer toutes les ficelles. François Hollande, en la nommant Garde des Sceaux, pensait sûrement « réparer » le mal fait pendant l'esclavage afin d'apaiser les rancoeurs d'une minorité appelant même aux  dédommagements...
D'ailleurs, comment est-il possible de faire la paix dans ce pays si on ne cesse de retourner le couteau dans les plaies ? Récemment, François Hollande, avait déjà occulté la mémoire de certains français d'Algérie en s'arrangeant avec l'histoire. Ce qui suggère une idéologie presque extrémiste de la soumission à un dieu, à des dieux.

Christiane Taubira a bien analysé le profil des ces hommes et femmes faibles et elle en usera jusqu'au bout. Elle n'a pas fini de faire parler d'elle et d'exercer son influence ; elle avait déjà été candidate à la présidentielle en 2002, cette femme rusée n'est pas près de baisser les armes, elle n'a pas terminé le travail de sape... D'ailleurs, ne disait-elle pas récemment ne pas supporter "d'avoir un patron" ?
On dit que le regard est le miroir de l'âme, son regard suffit à comprendre toutes les frustrations qu'elle a endurées et qu'elle saura faire payer...

Sur le sujet : 
Manuel VALLS présentera de nouvelles orientations en matière de naturalisation mercredi prochain lors du conseil des ministres. 

Florian Philippot, Vice-Président du Front National, était l’invité d’iTélé, il réagissait aux mesures proposées par Christiane Taubira

Plus d'informations sur les peines plancher

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...