Translate

Dernières actus
Chargement...
26 décembre 2014

Imprimer/Print Friendly and PDF
La Bible (cf Christianisme)

 
La déchristianisation touche de plus en plus de jeunes Français selon un sondage CSA proche du pouvoir, et relayé à l'envi par les médias à la veille du week-end de Pâques.
De quoi démobiliser l'ouaille vivant discrètement sa foi. Les Français et les jeunes pourraient même se dire "sans religion" dans un sondage fait dans des terres de gauche... ou comment préparer le terrain à l'islam à qui personne ne doit rien, à part les politiques, semble-t-il, par les prêts avantageux et obscurs qui leur sont faits, l'âme devenant faible même devant des petro-gazo-dollars ensanglantés...

La gauche n'aime pas Jésus Christ et les chrétiens en général, elle leur préfère les musulmans.
  • "La part des autres religions a progressé de 3,5% à 11 en vingt-six ans (...)
  • Entre 1986 et 2012, la proportion de catholiques en France a chuté de 25 points, pour l'essentiel au profit des personnes se disant «sans religion», le poids de ces dernières au sein de la population ayant un peu plus que doublé. La part des autres religions progresse quant à elle significativement, passant de 3,5% en 1986 à 11% aujourd'hui. Cette évolution s'expliquerait pour l'essentiel par le renforcement de l'islam dont se revendiquent aujourd'hui 6% des adultes. Viennent ensuite les religions protestante (2%) et juive (1%), détaille CSA.
  • Si le poids des catholiques au sein de la population a significativement baissé au cours des dernières décennies, la fréquence de pratique religieuse s'avère quant à elle à peu près stable. Les pratiquants réguliers, c'est-à-dire les personnes se rendant au moins une fois par mois à la messe, passant de 14% à 12%, ceux y allant de temps en temps ou seulement pour les grandes fêtes se stabilisant à 72%. Enfin, 16% des catholiques interrogés affirment ne jamais aller à un office religieux, soit deux points de plus qu'en 2001."
Haro sur les catho, comme d'habitude, à l'aide d'un sondage dont tout le monde se fiche, si ce n'est pour user de pédagogie envers cette gauche arrogante qui devrait se sentir toute petite en apprenant qu'il n'est point besoin de pointer à l'Eglise, ou tout autre lieu saint, tous les dimanches pour être un bon chrétien.
Les Français sont passés à un niveau supérieur de spiritualité, les principes du christianisme coulant dans leurs veines et leur esprit depuis 1500 ans. Leur culture est chrétienne, bien que que la gauche s'éreinte à prouver le contraire chaque jour. Le partage, le respect de l'autre, les droits de l'homme sont l'aboutissement de la culture chrétienne. Même le fait d'être athée est une chance qui a été offerte par le christianisme moderne. Paradoxalement, la loi sur la laïcité est aussi l'aboutissement de la pensée chrétienne. Certains doivent se dire : "mince, j'avais pas vu ça comme ça!".

Oui, les chrétiens sont passés à une autre étape de spiritualité, quoi qu'en dise ce fichu sondage visant à démobiliser les éventuels "appelés" à la foi.
On peut comprendre que dès que la supériorité est évoquée, c'est de la "stigmatisation" d'autres qui sont loin de ce cheminement personnel, intime, qui ne se crie pas sur tous les toits, contrairement à d'autres encore qui essaient de salir le christianisme, oubliant leurs pédophiles et demandant la censure de ces actes odieux...

 Les tables de la loi de Moïse dont le christianisme s'est inspiré, sont le dernier rempart contre le désordre puisque les lois de l'homme -et ses codes civil et pénal- sont sans cesse bafouées et peu appliquées. C'est pourquoi les juifs et les chrétiens se comprennent et se respectent aujourd'hui ; ces personnes, pratiquantes ou non, respectent les règles édictées ensuite par l'homme dans les codes de justice.

Mais si le sondage est restreint par ces points de sélection triés sur le volet, il aurait pu poser la question à ces soi-disant "sans religion" : "que pensez-vous des chrétiens massacrés chaque jour dans  le monde? ".  D'aucuns auraient découvert ce fait dont il est peu fait écho dans les médias afin de ne pas "stigmatiser"; d'autres se seraient posé la question sur cet acharnement et bien d'autres interrogations les auraient amenés à leur propre cheminement. Mais chut, il n'est surtout pas question de cela...


C'est aussi comme si on demandait à ses pseudo sans religion pourquoi les Juifs devraient totalement disparaître alors qu'ils sont à peine 15 millions dans le monde. Mais là aussi, chut, on ne demande pas à ces gens de réfléchir, seulement de se déchristianiser... pour laisser la place à l'autre religion que les Français rejettent : l'islam... c'est pourtant un "signe", non ? 
30/03/2013



Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...