Translate

Dernières actus
Chargement...
14 août 2015

Imprimer/Print Friendly and PDF

 >>>Voir la carte interactive 

Via Le Figaro 




Plusieurs évêques, dont Monseigneur Rey et Monseigneur Di Falco, se sont joints à l'appel, repris par sept diocèses et de nombreuses paroisses. Un geste de solidarité, un an après l'exode massif des chrétiens d'Irak. De Mossoul à Qaraqosh, les cloches se sont tues dans la plaine de Ninive, et les chrétiens ont été chassés sur les routes d'Irak. En signe de solidarité avec leurs frères d'Orient, des catholiques proposent de faire sonner à toute volée les cloches des églises françaises le 15 Août. L'appel a été lancé début juillet par une laïque de Toulouse, Anne de Ladoucette. «Il n'était pas normal que la France, fille aînée de l'Église, n'ait pas manifesté de manière massive et populaire son soutien aux chrétiens d'Orient», explique-t-elle dans Famille chrétienne. L'initiative a été reprise par le diocèse de Fréjus-Toulon, dirigé par Monseigneur Rey. «Le samedi 15 Août à midi, jour de l'Assomption de la Sainte Vierge Marie au ciel, sonneront les cloches de toutes nos églises du Varen signe de solidarité.», annonce le diocèse. «Cela ne demande aucune levée de fonds, ni préparation matérielle complexe. Juste un acte de volonté» insiste l'évêché, qui voudrait que toutes les églises de France se joignent à cet appel. Une initiative plutôt simple à mettre en œuvre, et qui peut être «retentissante».

Rapidement, l'initiative s'est répandue à d'autres diocèses. Monseigneur di Falco, évêque de Gap et grand défenseur des chrétiens d'Orient (c'est lui qui avait organisé le concert des Prêtres en leur faveur), s'est joint à l'initiative. (...)
«À quelques heures d'avion d'Ajaccio, de l'autre côté de la Méditerranée, des centaines de milliers de chrétiens sont persécutés, expulsés ou massacrés dans l'indifférence générale. En signe de solidarité avec eux, et pour sensibiliser l'opinion publique, les cloches de nos églises sonneront le 15 août 2015 à midi», a renchéri Olivier de Germay, évêque d'Ajaccio.
Fréjus-Toulon, Gap, Bayonne, Avignon, Ajaccio, Digne, et Nancy: pour le moment, sept évêquesont décidé d'appliquer cette idée dans leurs diocèses respectifs.
Du côté de la Conférence des évêques de France, on assure un «soutien sans réserves» à ce geste. «Nous avons relayé cet appel, mais chaque évêque fait comme il veut dans son diocèse. Il n'y a pas de mot d'ordre national.»

«Si cela prenait un tour national, ce serait un symbole fort.»

>>>Lire la suite 


Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...