Translate

Dernières actus
Chargement...
23 juin 2015

Imprimer/Print Friendly and PDF
Justice. Le quotidien local Paris Normandie révèle cette terrible affaire. Au Havre, Ousmane, 24 ans, est jugé pour avoir frappé, giflé et uriné sur sa compagne. Derrière le bourreau, un passé chargé : déjà 24 condamnations.
Un tortionnaire devant le tribunal
Ousmane Sow, 24 ans, et déjà douze condamnations, est dans le box des accusés. Le Paris Normandie raconte le procès de cette affaire qui fait froid dans le dos. Le journal explique que la jeune femme  de 22 ans « n’a déposé plainte qu’après quatre derniers épisodes extrêmement violents » tant elle était sous l’emprise de son petit ami Ousmane. La défense de l’homme de 24 ans tient en une seule idée : il n’aurait pas supporté l’idée quye sa jeune petite amie lui ait avoué une infidélité au mois d’avril. Comble de la provocation : devant les juges, Ousmane déclare qu’ « en me disant ça, elle m’a tué ».
Après les révélations de la jeune femme, « le Havrais attrape sa victime et lui flanque trois coups de poing. Au nez et à la lèvre » explique le Paris Normandie. « Deux jours après ces premiers faits, « sans mot dire », a décrit la jeune femme, il la cogne à coups de pied. Elle est hospitalisée une nuit, tout en refusant encore de déposer plainte » poursuit le quotidien. Ousmane dit alors : « là ce n’est pas moi ». La jeune femme de 22 ans, pour trouver refuge, a dû ramper jusqu’au domicile d’une voisine.
Ousmane concède « une part d’énervement »
Un autre épisode de violences. Celui de trop. « Ousmane Sow admet “ un geste par énervement ”. Il saisit un couteau qu’il pique au tibia. Non satisfait, il l’assomme d’un coup de poing au nez. Le souffre-douleur finit en sang » explique le journal. Mais les violences ne s’arrêtent pas là, et vont s’empirer au fil des jours. Jusqu’à ce mois de juin. En fouillant son ordinateur, Ousmane se rend compte que sa jeune concubine a parlé à une amie des violences subies. La suite se passe de tout commentaire : « il la fouette avec un câble de console de jeux. Quand elle se trouve au sol, Ousmane Sow urine sur elle. “Monsieur est allé jusqu’à filmer cette scène et menacer de la publier sur Internet” » explique la procureure lors du procès.
Difficile défense. Les avocats d’Ousmane plaident « une histoire d’amour passionnelle ». Les juges sont en colère. Ils iront au-delà des réquisitions du parquet, en prononçant trois ans de prison dont deux ferme.

valeursactuelles.com

Sur le sujet : 

La justice française 37ème sur 43 pays européens derrière l’Arménie et l’Azerbaïdjan

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...