Translate

Dernières actus
Chargement...
6 février 2015

Imprimer/Print Friendly and PDF

La révélation est faite par Anna Cabana, groupie hollandiste certifiée, journaliste au Point et piailleuse énervée et énervante sur BFMTV, son joli minois n'excusant pas tout. Elle glousse de satisfaction : "En une phrase, tout est dit. Élévation. Responsabilité. République. Force. Justice. Tels sont les mots clés du hollandisme charlisé. ». La pie-jacasse se pâme devant le « Nouvel Hollande - " Charlie Ier ", dixit un éminent dirigeant socialiste », la belle ne balançant pas le nom de son collègue groupie (il en reste, la preuve...).

La journaliste s'enflamme : «Non, là, il paraissait à sa place. Un peu en apesanteur, peut-être. "Il est tellement content de lui et de la situation qu'il ne touche plus terre, confie l'un de ses proches. Il faut le rattraper par les pieds."».

A ce propos, Nicolas Sarkozy a aussi (encore) changé, comme François Hollande, ils ne feront bientôt plus qu'un, y compris sur les mêmes mesures desservant la France.

François Hollande n'a jamais touché terre

On l'a vu pendant deux ans et demi noyer le Titanic (ta) France en eaux troubles et maintenant, il est aux commandes d'un avion bourré de terroristes prêts à envoyer l'équipage et les passagers auprès d'« Allah Akbar ».

Pas sûr que ledit président ait la chance de trouver 70 vierges, celles-ci étant réservées aux vrais Charlie ; d'ailleurs, il ne prendrait pas le risque de contrarier les Ségo, Valoche et Juju Galipettes qui n'approuveraient pas cette concurrence déloyale.

François Hollande n'a jamais touché terre parce qu'il met sur le même pied d'égalité une législative partielle dans le Doubs et un second tour de présidentielle de 2002 (les priorités de gauche, on connaît...).

Le 21 avril 2002 -qui n'était pas un poisson- avait abouti sur cette grande manipulation de masse mobilisant les troupes pour faire élire un Chirac avec un score de dictateur à 82.5 %.

A ce propos, au vu de l'état de la France, il n'est pas interdit de se demander ce que serait le pays aujourd'hui, si des intérêts financiers ne s'étaient pas mêlés de cette élection... Si l'immigration avait été restreinte dès 2002, les lobbys n'auraient pas pu exploiter de pauvres gens -à qui on a fait miroiter un faux el dorado- qui ne parlent toujours pas notre langue après des années passées en France et qui, souvent, rejettent ce pays d'accueil ainsi que ses valeurs.

François Hollande n'a jamais touché terre parce qu'il met 30 % d'électeurs Front National au ban de la société, les insultant dans un français approximatif. A ce propos, on ne dit pas « La France, elle a ». La groupie Cabana ne parait pas s'en émouvoir ; à trop piailler et s'extasier, on ne capte pas tout, la preuve...

Quand un président se targue de vouloir mettre le paquet sur l'Education, il doit montrer l'exemple en maîtrisant sa propre langue -remarquez... quand on s'appelle Hollande-, ceci étant valable pour les membres de son gouvernement. Les amoureux de langue française renoncent à les écouter tant les oreilles souffrent au son de ce galimatias d'un français médiocre (peut-être est-ce la raison pour laquelle le gouvernement zosialist a renoncé aux tests de français pour les naturalisés ?).

François Hollande n'a jamais touché terre en ne comprenant pas le sens des courbes du chômage, uniquement le sens des mots. Si le phénomène n'était pas aussi triste, on penserait à un sketch.

François Hollande n'a jamais touché terre surtout lorsqu'il se sert de la tristesse du peuple français et qu'il veut tirer les bénéfices de la résistance à la barbarie.

François Hollande n'a jamais touché terre puisque la liberté d'expression ne sert que son camp, ceux qui ne seront jamais confrontés à la « vraie vie ».

Si François Hollande ne touche plus terre, c'est qu'il n'a pas compris le message des Français puisqu'il continue comme avant, se payant de mots mais pas les bons. Mais peut-être pourrait-il expliquer sa rapidité à organiser une marche dite républicaine* en 48 Heures et sa lenteur à déjouer les attentats ?  

*Républicain : terme devenu un gros mot pour exclure une partie de la société, vidé de son sens et souillé par la gauche.

Si François Hollande prend son envol -y compris dans les sondages- sur des corps et des victimes lui servant de tremplin, c'est que ce pays va très mal... La nausée n'est pas loin...


D'ailleurs, la mouche qui s'était posée sur le front du président lors de sa conférence de presse ne s'était pas trompée d'hôte... 

NB :  Le texte est fait d'anaphores afin de parodier un homme qui se voyait dans la peau d'un président... en apesanteur...

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...