Translate

Dernières actus
Chargement...
3 avril 2014

Imprimer/Print Friendly and PDF
Billet d'humeur et d'humour

Le premier gouvernant de France, qui essayait d'être solennel lors de son intervention télévisée, la bouche pincée, annonçait un remaniement avec Manuel Valls pour Premier Ministre en remerciement pour son brassage d'air à la Sarkozy poussant les Verts à faire grise mine malgré le gage de vent contre les pics de pollution...
A la colère des Français, quelle piètre réponse d'un président aussi combatif qu'une mouche verte dans un pot de confiture dont les ailes engluées dans les mensonges, les priorités hasardeuses et les affaires l'empêchent de décoller !

La France s'est arrêtée, plus d'autres informations que sur un pseudo remaniement -ce qui laisserait supposer que pas d'infos = pas de problèmes- après la défaite des socialistes aux municipales... au cas où les Français oublieraient. Chômage, délocalisations, pouvoir d'achat et insécurité sont relégués pour un mois au moins, le temps d'un battage médiatique sur un remaniement qui prend les mêmes (et des anciens) et ne "change pas de cap"...  

Hystérie collective médiatique
Le ton timide et blanc du président Hollande a donné le top départ au rouleau compresseur médiatique. Vous savez, ces journalistes qui avaient voté pour ce poulain à 74 % en 2012... Et bien, ils sont toujours convaincus de leur pseudo mieux-pensance. Que c'est beau, une amitié avec un ancien secrétaire du Parti Socialiste dont la première qualité serait d'être blagueur... à croire qu'ils sont plus naïfs que les Français... ou sûrement mieux payés qu'eux, là est tout la différence...
En fait, les journalistes sont les plus heureux de ce remaniement, ils veulent prouver qu'ils « ont bien voté » lors de la présidentielle et font tout ce qu'il faut pour immortaliser l'instant, peu importe les analyses à l'emporte-pièce, du moment que le cheval famélique reprenne du poil de la bête...

Un suspens époustouflant est entretenu par les médias plus passionnés que les Français devant leur fromage à pâte molle : le gouvernement est resserré à 16 ministres avec des éléphanteaux roses censés être devenus adultes en attendant la nomination, la semaine prochaine, des secrétaires d'état dont le total des nominés devrait approcher le même nombre que dans le précédent gouvernement, les économies seront (encore) pour plus tard...

Malheureusement, les éléphants roses vivent sur leur nuage (de dépénalisation du pétard et d'abus de caviar) depuis trop longtemps, déconnectés des préoccupations des Français.
Les valseurs font la danse des chaises musicales pour assoir des amis oubliés dans la liste des prétendants aux récompenses.

Les farceurs de la sémantique médiatique parlent de « valsiens » qui seraient des proches de Manuel Valls et, de mauvaise humeur, on a envie de les appeler les vachettes maigres du toréador tant le bilan de l'ancien ministre de l'intérieur est mauvais.
Les Hollandais, mot inventé par des journalistes à l'humour limité, seraient des fidèles du président. Toujours de mauvaise humeur, on pourrait dire : « les Hollandais en Hollande ! » et demander à ces farceurs d'appeler les fidèles : des hollandistes, les Français ont assez de pertes de repères pour en rajouter.

Le « j'vous ai pas compris » résonne dans les oreilles à en crever les tympans, le remaniement ne servant qu'à meubler le vide d'idées pour sortir la France de l'ornière. Ce remaniement est du grand art dans le foutage de gueule qui devrait se payer dans les urnes pour les élections européennes le 25 mai 2014.


03/04/2014

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...