Translate

Dernières actus
Chargement...
15 novembre 2013

Imprimer/Print Friendly and PDF
Que sait-on des circonstances de l'enlèvement ? "Les ravisseurs, qui étaient une quinzaine, sont arrivés sans voiture dans la nuit. Ils sont d'abord allés dans la maison des soeurs pour trouver de l'argent, il n'y en avait pas, et le Père Georges a eu le temps de prévenir l'ambassade", a déclaré Mgr Gérard Daucourt, évêque de Nanterre. Selon les témoignages recueillis par le diocèse, les agresseurs ont d'abord fouillé la maison adjacente des religieuses où ils ont essayé de forcer un coffre-fort. Ce répit, selon les mêmes témoignages, a permis au prêtre d'appeler au téléphone l'attaché militaire de l'ambassade de France à Yaoundé avec lequel il était fréquemment en contact.

Selon le père Henri Djongyang, présent sur les lieux, les ravisseurs ont ensuite pris la direction du Nigeria : "Comme la population était alertée et criait ils ont décidé de partir avec le père Georges. Ils l'ont emmené dans la direction du Nigeria", a-t-il déclaré à Europe 1. Sous couvert d'anonymat, une source policière camerounaise a fait état de faits identiques: "Ils ont emprunté les pistes dans la nuit pour se retrouver au Nigeria. Lorsqu'ils ont traversé la frontière, et qu'ils étaient certains de ne plus être à notre portée, ils ont tiré des coups de feu en l'air pour manifester leur joie. Ils avaient 10 motos". Une crainte partagée par le gouvernement de Yaoundé. TF1/LCI

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...