Translate

Dernières actus
Chargement...
17 septembre 2016

Imprimer/Print Friendly and PDF

English subtitles at the bottom of the article and in the video
Bonjour, les amis !
Je ne sais pas pour vous mais, en ce qui me concerne, dès que je sens qu'il va y avoir un battage médiatique, je débranche tous les médias.
Je surnomme les médias les fonctionnaires de l'info car ils ne font que relayer les dépêches de l'AFP, médias, cependant, subventionnés et bénéficiant de niches fiscales provenant de l'Etat français ; je le rappelle toujours mais l'Etat français, c'est nous, pauvres français qui payons impôts et taxes diverses pour entendre des conneries à longueur de journée... Si si...  Je précise que que je n'ai rien contre les vrais fonctionnaires qui font un travail remarquable, eux, dans les conditions que l'on connaît, hélas...
Je donne la définition de l'expression battage médiatique afin de vous mettre tout de suite dans l'ambiance :
L'expression « cirque médiatique » (issue de l'anglicisme media circus) est une métaphore qui désigne de manière péjorative un évènement médiatique considéré comme sur-médiatisé par rapport à son importance véritable, une nouvelle où la couverture médiatique est perçue comme hors de proportion, notamment par le nombre de journalistes sur place, la quantité de dépêches et d'émissions produites. Rarement utilisé en français, on lui préférera les termes de « surmédiatisation », « battage médiatique » ou de « buzz des médias ».
Voici la définition du Larousse du mot propagande qui traduit exactement les méthodes subies par les Français : Action systématique exercée sur l'opinion pour lui faire accepter certaines idées ou doctrines, notamment dans le domaine politique ou social.


En effet, les médias connaissent leur pouvoir, surtout de nuisances sonore et visuelle espérant aussi récupérer des deniers sur la publicité avec les mêmes effets néfastes. Ces pratiques  valables en 1980 de marketing politique et publicitaire sont devenues parfaitement ringardes mais les organes de presse ne se rendent pas compte que les mentalités ont changé... en 2016.
Leurs méthodes sont devenues de vrais repoussoirs car si l'on veut garder sa capacité de réflexion ou d'analyse, il faut se mettre "en veille" ou en pause afin d'éviter ce brouhaha permanent visant à semer la confusion dans les esprits, les avertis, sachant, eux, mettre le bouton sur off afin de mieux filtrer et surtout comprendre l'information.
Le but premier des médias étant d'envoyer un maximum d'informations sur un fait de société ou politique afin que les Français... ou étrangers, -certains organes de presse diffusant dans le monde entier-  puissent "imprégner" ces pseudo pauvres niais que seraient les auditeurs et téléspectateurs de LEUR vérité, occultant certains faits dérangeants pour la personne ou le sujet mis en lumière, les enjolivant, parfois, ou en mentant carrément sans vergogne pour faire passer les pilules d'une doctrine.
Afin d'étayer mon dernier propos, je prends l'exemple de la dissimulation des noms ou prénoms de personnes ayant nui à la France de quelconque manière, pratique très courante qui ne fait qu'accroître les doutes sur la provenance de ces personnes parfois soi-disant françaises et jetant le doute sur les médias eux-même.
Un fait choquant et c'est un euphémisme, c'est le discours d'une journaliste de BFM TV commentant les "incidents" liés à la manifestation contre la loi Travail du 13 septembre dernier à Paris. Je reprends ces propos que l'on peut trouver en vidéo sur Twitter : "La police tire sur les manifestants à la Kalachnikov, les casseurs sont des Identitaires". Non, vous ne rêvez pas... Je me demande quel est le but réel de cette désinformation surtout dans le climat tendu que l'on connaît en France. Cette journaliste doit prendre conscience de son irresponsabilité et de la gravité de ses propos qui seront, je l'espère, passibles de poursuites. Liberté d'expression, cent fois oui, mais surtout ne pas laisser passer ces mensonges qui imprègnent déjà des esprits fragiles. Je dis : attention ! J'ajoute que ce n'est par parce que tout le monde dit la même chose que cela en fait une vérité, bien que le but réel inavoué est de faire avaler n'importe quelle couleuvre, la preuve...
Pour le fait politique, je prends l'exemple de la dernière conférence de presse ou d'un dernier article dans un journal ami de François Hollande qui n'intéresse plus que 10 à 15 % des Français . Le battage médiatique qui en avait découlé frisait le pitoyable. En effet, cela voulait dire  : il représente -mal- la France y compris à l'étranger mais écoutez-le quand même, s'il vous plaît... on veut garder nos privilèges... Le mot propagande trouve ici tout son sens.
A ce propos, l'intervention de Nicolas Sarkozy sur France 2 le 14 septembre a fait le buzz médiatique, comme on dit  de manière simpliste. Le lendemain, je suis restée calfeutrée afin d'éviter cette propagande connaissant par avance les discours de l'ancien président de la République, les médias n'hésitant pas en faire un homme nouveau de la politique mais, avec le lourd passif qu'on lui connaît... tentant de nous faire oublier son triste bilan...
Pour la présidentielle de 2017, les médias parient sur un duel Sarkozy-Hollande, personnes qu'ils connaissent et qui ne toucheront pas à leurs privilèges. Hélas, le bilan de l'un et l'autre est catastrophique pour ceux qui sont lucides sur l'état de la France d'aujourd'hui, son déclin et les attentats étant programmés depuis longtemps. Personne n'a rien fait, tous trop occupés à profiter des bonnes grâces et de la tolérance des Français. Il a fallu des années de laxisme pour arriver à ce triste résultat.
Pourquoi un duel Sarkozy-Hollande ? Car c'est aussi pour préserver la direction de la France par l'Union européenne et Angela Merkel, ces Messieurs ne seraient que des marionnettes comme à l'habitude, celles aussi des Pays du Golfe, du Maghreb et de la Turquie.
Pourquoi donc changer une équipe qui perd ? Quand pensez-vous ? Marine Le Pen a affirmé, quant à elle, qu'elle ne serait pas la présidente d'une province de l'Union européenne dirigée par des personnes non élues détruisant les identités des peuples ainsi que les emplois français.
Vous aurez sans doute remarqué que la prestation peu médiatisée de Marine Le Pen à Vie Politique sur TF1, un dimanche en fin de soirée, a mobilisé 2.3 millions téléspectateurs sans compter les replays sur le site de TF1 avec un pic de 3.2 millions en fin d'émission.
Je rappelle que Nicolas Sarkozy n'a attiré que 2.6 millions de curieux sur France 2 malgré le battage médiatique. Intéressant, non ?
Les médias ont ignoré sciemment la prestation de Marine Le pen, ayant compris qu'elle incarnait véritablement la fonction présidentielle française. Point de "qu'avez-vous pensé de l'intervention de Marine Le Pen sur TF1 ?" sur les journaux en ligne, le lendemain. En revanche, le lendemain de l'émission sur Nicolas Sarkozy, chacun est allé de son petit sondage pour savoir si ce dernier avait "convaincu"...
Nicolas Sarkozy fait du Le Pen... comme en 2007 et les médias savent bien qu'il ne fera pas ce qu'il dit, surtout lorsqu'il va voir un ami saoudien au Maroc, en catimini. Ce qui intéresse l'ex président de la République qui en avait soi-disant fini avec la politique, ce sont les voix du Front National qu'il essaie d'attirer comme en 2007 et 2012 du 2nd tour. C'est dire le mépris qu'il éprouve pour cet électorat le reléguant à des êtres avec une mémoire de poissons rouges... Indécent... mais, c'est fini, les électeurs du Front National connaissent le stratagème qui ne prendra plus en 2017...
La ficelle est  tellement grosse que même, Alain Juppé, le bisounours à l'identité heureuse sponsorisée par Tariq Oubrou, proche des Frères musulmans et de l'UOIF, en pique des colères. Nicolas Sarkozy peaufine aussi son identité heureuse islamique au Maroc avec les Saoudiens, en douce...
Il est certain que l'on reste plutôt sur ses gardes sur ces candidats pratiquant la taqya que les Français commencent à bien décrypter. Oui, à moment donné, il faut arrêter de les prendre pour des cons, c'est valable aussi pour les médias, au cas où ils n'auraient, non plus, toujours pas compris.
Les Français sont réveillés, ils voient très bien à travers les écrans de fumée, ils se sont adaptés. Pas trop déçus, les marchands de sommeil politico-médiatiques ?
Ce sera tout pour aujourd'hui ; les amis, je vous dis : à très bientôt !
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 
Media, the civil servants of news
Hello friends !
I don't know about you but in my case, when I feel that there will be a hype, I unplug all media.
I nicknamed Media the civil servants of news because they simply relay the news of AFP,  Media, however, subsidized and tax loopholes benefiting from French government ; I always remind that French government is us, poor French who pay various taxes to hear bullshit all day long...  I want to specify that I have nothing against the true civil servants who are doing great work with the conditions as we know.
Below, the definition of hype to put you immediately in the mood :
The term "media circus" (after the media circus Anglicism) is a metaphor that refers pejoratively considered a media event on publicized compared to its real importance, where a new media coverage is perceived as out of proportion, including the number of journalists on site , the amount of dispatches and produced TV shows. Rarely used in French, we prefer the terms "excessive media coverage", " hype " or " media buzz ".
Here is the Larousse definition of propaganda, word that transcribed exactly the methods suffered by French people : systematic action exerted on public opinion into accepting ideas or doctrines, especially in the political or social field.
Indeed, media knows its power, especially by  sound and visual nuisances also hoping to make money with advertising but with the same harmful effects. These valid practices in 1980 political and advertising marketing became perfectly antiquated but press broadcasters don't realize that behaviours have changed... in 2016.
 These methods arouse repulsion because if we want to keep our thinking ability or analysis, we can put on "standby" or pause in order to avoid the permanent hubbub designed to sow confusion in people's minds ; the wisest people put the button on off to better filter and especially to understand the information.
The primary purpose of Media is to send a maximum of news on a societal or policy subjet so that French people and foreigners -some media spreading worldwide - and "pervade " these so-called poor fools listeners and viewers of THEIR truth, to hush up some inconvenient facts for the person or the subject highlighted the embellishing sometimes or downright lying shamelessly for imposing a doctrine.
In support of my last point, I take the example of hiding names or first names of people having adversely affected France in many ways, very common practice which only increases doubts about the provenance of these supposedly French people and casting doubt on media too.
A shocking fact and that is an understatement : the speech of a journalist for BFM TV commenting the "incidents" related to the demonstration against the law work on September 13 in Paris. These comments can be found in video on Twitter : "the police shot protesters with  Kalashnikov, the thugs are "Identitaires"". No, you're not dreaming... I wonder what is the real purpose of this misinformation, especially in the tense climate in France. This journalist must understand her irresponsibility and the weightiness of her lies which will, I hope, liable to prosecution. Freedom of expression, hundred times Yes, but by pass these lies which impact already fragile minds. I say: attention !
I would add  : it's not because everyone says the same words that it's a truth, although the ulterior purpose is to swallow any snake to everybody (as we say in France), the evidence...
For the political fact : I take the example of the last press conference or a last article of a newspaper Francois Hollande's friend who interests 10 to 15% of French people. So pathetic... In fact, it meant : "he doesn't represent very well France but, please, listen to him  ... we want to keep our privileges..." In this case, we can talk about propaganda.
This way, Nicolas Sarkozy's speaking on France 2 on 14 September did media buzz. The next day, I'm still caulked to avoid this propaganda knowing in advance that  media speeches will not hesitate to make a new polician of the former President Republic, but  with heavy liabilities that we know... tempting us to forget a poor record...

For the presidential elections in 2017, media is betting on a duel Sarkozy-Hollande, two men that media knows and and reassured that they will not remove the privileges of French journalists. Alas, the results of the one and the other are catastrophics for France for those who are clear-headed about the status of their country, the decline and the attacks being scheduled since for a long time. Nobody did nothing, all of them too busy to enjoy the goodwill and tolerance of French people. It took many years of laxness for this sad result...
Why a Sarkozy-Hollande duel ? To also preserve the direction of France by the European Union and Angela Merkel, these gentlemen would only be puppets as usual and those of Gulf countries, North Africa and Turkey.
Why change a losing team ? What do you think ? Marine Le Pen said, meanwhile, that she wouldn't be the president of an EU province headed by unelected persons destroying the identities of peoples and French jobs.
You may have noticed that the little publicized Marine Le Pen's interview, in a political show "Vie Politique" of TF1, a late evening sunday September 11th, has mobilized 2.3 million viewers with a peak of 3.2 million at the end of the show, excluding replays on the site of TF1 and these  on social networks. I remind Nicolas Sarlozy attracted only 2.6 million of curious on France 2 despite the hype. Interesting, is not it ?
French media ignored knowingly Marine Le Pen's performance, realizing she truly embodied the French presidential office. The next day, on the online newspapers, we didn't see : "what did you think about Marine Le Pen's performance on TF1 ?" or "Marine Le Pen's interview has you convinced ?" However, the day after the issuance of Nicolas Sarkozy, each online newspaper went his small survey to find out if he had "convinced"...  Interesting too, is not it ?
Nicolas Sarkozy needs and wants Marine Le Pen's and Front national voters that he were trying to attract them as in 2007 and 2012. This means that the contempt feels for this electorate relegating to beings with a memory of goldfish ... indecent ... but it's over  the voters of the National Front understood Sarkozy's ploy and they will not fall in his arms in 2017 . France is too sick for taking this risk.
 Nicolas Sarkozy speaks as Le Pen ... as in 2007 and French journalists know that he will not do what he says, especially when he has gone to see a Saudi friend in Morocco, on the sly. What interests the former president supposed finishing to do politics ?...
The cord is so big that even Alain Juppe , the "Bisounours"'s happy identity sponsored by Tareq Oubrou, near to the Muslim Brotherhood and the UOIF, takes anger. Nicolas Sarkozy also refines its Islamic identity in Morocco pleased with the Saudis, on the sly ...
Certainly, we remain on guard on those candidates practicing taqya that French people has well begin to decipher. Yes, at some point, you have to stop taking them for idiots, that also applies to journalists, in case they had not, either, still not understood.
French people are awake and see very well through the smoke screens, they adapted.
Not too disappointed, political and media slum landlords ?
That's all for today ; bye friends !


Mon compte Twitter : https://twitter.com/aliciabx
Ma page Facebook : https://www.facebook.com/lapagedaliciafrance
Ma chaîne Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCYltY4uDmTa2Wz726HBZJtg

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...