Translate

Dernières actus
Chargement...
10 mai 2016

Imprimer/Print Friendly and PDF

L'élection du candidat travailliste -de gauche, donc- et musulman à la mairie de la capitale du Royaume-Uni est un message fort envoyé à l'Occident et notamment aux pays de l'Union européenne pratiquant l'immigration massive. 
En France, les éditorialistes on salué l’élection de Sadiq Khan : « une belle leçon à l’Occident », titraient-ils.


En effet, c'est une belle leçon pour l'Occident, lourde de symboles, présageant ainsi des scenarii à la Houellecbecq dans son livre : Soumission. Ces éditorialistes -à qui il ne faut pas en demander trop, roulant pour qui, par ailleurs, et dégoulinants de bien-pensance- n'ont pas anticipé les retombées de cette élection ; aucun travail d'investigation n'a été fait si ce n'est la mise en exergue de l'ascension de ce pauvre immigré ayant bénéficié de l'intégration à l'Anglaise.
Le musulman immigré devenu Anglais, Sadiq Khan, est resté musulman, il n'est pas tombé sous le charme de l'église anglicane... si telle est leur vision de l'intégration...
 Au cas où des impertinents, comme moi, se poseraient trop de questions sur ce bouleversement dans les us et coutumes européens, les médias sont très vite passés à autre chose découvrant peut-être que Sadiq Khan commençait ses discours par "Salam aleykoum", "frères et soeurs" ; il est légitime de se demander : "c'est zut aux autres londoniens ?"

Cependant, il était inévitable qu'un musulman prenne la tête d'une ville cosmopolite de 8,2 millions d'habitants telle que Londres.
Selon "Les échos", article du 27 janvier 2015," On compte aujourd'hui près de trois millions de Londoniens nés à l'étranger. Ils représentent plus de 36 % de la population. Environ 40 % sont d'origine européenne, 30 % viennent du Moyen-Orient et d'Asie, 20 % d'Afrique et 10 % des Amériques. La population née en Afrique a été multipliée par sept en cinquante ans, dépassant aujourd'hui 600.000 personnes" (En savoir plus). Je rappelle qu'il ne s'agit que des chiffres concernant Londres.

Bénéficiant d'une forte abstention et d'une élection à un tour, l'ancien ministre, issu de l'immigration nombreuse pakistanaise et fils de "pauvres" a obtenu plus de 1,3 million voix et son principal rival, le conservateur Zac Goldsmith, fils du milliardaire Jimmy Goldsmith, a obtenu plus de 990 000 voix. Deux prétendants à la mairie de Londres que tout opposait...deux candidatures instiguées par qui ? On aurait voulu faire perdre les Conservateurs que l'on ne s'y serait pas pris autrement...
 Sur 8,2 millions d'habitants, les Londoniens ont montré, par cette abstention, qu'ils ne se sentaient pas représentés.
On peut dire que que la victoire de Sadiq Khan n'est pas belle. Si ce maire, mal élu, va peser sur l'avenir des Londoniens pendant quatre ans, on peut aisément se poser des questions sur la démocratie anglaise, la française étant, elle aussi, à bout de souffle...

L'élection est donc bien communautariste selon les données citées plus haut. Ce qui devrait nous interpeller sur des élections clefs à venir en Occident et notamment en Europe avec l'immigration intensive qui nous est imposée. Et celui ou celle qui osera s'insurger contre ce remplacement de population sera taxé de xénophobe, raciste et/ou islamophobe, dans le meilleur des cas. Le message envoyé est le suivant : "Subissez ou vous serez poursuivi pour ne pas accepter de disparaître ou dilué dans un magma de cultures qui haïssent vos modes de vie" ; c'est indécent mais tant que les bisounours acceptent leur sort avec le sourire, les "décideurs" sont contents. C'est beau, l'angélisme...

En 2009, Sadiq Khan appelait les musulmans modérés les « Oncles Tom », il avait présenté ses excuses pour ce dérapage non contrôlé, celui-là, par les hordes de la bien-pensance... mais le mal était dit, gravé dans les mémoires...

Sadiq Khan a prêté serment samedi 7 mai 2016 en la cathédrale de Southwark -de quoi le faire réfléchir sur l'ouverture d'esprit occidentale- avec une femme voilée à ses côtés, Sarah Joseph, rédactrice en chef d’Emel, un groupe de médias « lifestyle » musulman.  De quoi faire saliver certains prétendants à l'islamisation de l'Occident...
Le nouveau maire de Londres a reçu les félicitations du Pakistan, pays bien connu pour son intégrisme religieux musulman...

J'ai été copieusement insultée sur Facebook où je commentais un article de Metronews traitant du sujet ; j'expliquais, à l'aide d'un article de Atlantico daté du 19 novembre 2015 ce qu'était "La Taqiya ou le concept coranique qui permet aux musulmans radicaux de dissimuler leurs véritables croyances"Lire plus  
Les insultes sont venues de nos immigrés français issus du Maghreb et du Moyen-Orient et de quelques convertis qui ne comprenaient pas non plus que l'on puisse vivre sans religion, même si on est athée chrétien et s'accrochant à des valeurs qui ont fait de nous ces personnes ouvertes, désormais débordées par trop d'immigration souvent revancharde, indifférente à notre histoire et à notre culture et pratiquant l'assimilation à l'envers : la conversion à l'islam... Selon moi, les convertis n'ont pas d'excuse, le christianisme offrant la liberté de conscience et des habitudes multiséculaires de comportements droits, intègres, humains et de bien-séance. Il faut être faible d'esprit pour se convertir à l'islam, le bonheur, si l'on sait le reconnaître, se concrétise par des bribes de bien-être mises bout à bout et se cachant là où on ne l'attend pas. Pas trop intellectuel, j'espère, Mesdames et Messieurs les convertis ? ...

L'élection de Sadiq Khan nous renvoie à notre propre histoire, aux fautes de nos politiques depuis quarante ans ne pensant qu'à leur confort personnel -ponctuel- se croyant protégés de tout car compromis jusqu'au cou... Ils ont tout fait pour se protéger, prônant le vivre-ensemble mais ne se mélangeant jamais avec ceux qu'ils nous imposent. Il y aura un retour du bâton du fait d'une immigration trop importante et incompatible avec nos coutumes qui les atteindra eux aussi mais il sera trop tard. Je ne me réjouis en aucun cas de ces faits mais je suis sûre qu'ils paieront le prix fort pour leurs compromissions, leur lâcheté et leurs faiblesses.

La France doit être le phare de l'Europe et de l'Occident en s'opposant, avec tous les patriotes qui croient encore en elle, au changement de population avec une nouvelle politique de natalité ; la France doit montrer la voie de la résistance, comme elle l'a fait avec les manifestations contre le "Mariage pour tous", d'autres pays l'ayant suivie. Il est temps de sortir de la bulle bisounours, du déni de réalité islamique et de refuser ce que de fausses élites ont prévu pour nous.

Par conséquent, en 2017, votons Marine Le Pen, la gardienne du temple français, seul rempart aussi fragile soit-il, contre la programmation de la dilution de notre nation et afin que notre pays ne bascule pas définitivement dans la Houellecquisation des esprits, comme une fatalité.
En effet, en 2022, il sera trop tard, les dégâts économiques se seront accumulés et le flot ininterrompu des immigrés de culture islamique changera le visage de la France et celui du monde. Angela Merkel et l'Union européenne, avec l'aval de François Hollande, ont déjà négocié avec Erdogan et acté l'octroi de visas afin que les Turcs puissent entrer librement dans l'espace Schengen. Les ennuis ne feront qu'empirer...
Mais il est encore temps de tout changer, ne manquez pas de voter en 2017 !
Merci pour la France, notre bien-aimée...
  
10/05/2016

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...