Translate

Dernières actus
Chargement...
23 mai 2016

Imprimer/Print Friendly and PDF
Sans être économiste, je fais juste des remarques de bon sens -me semble-t-il- dans cette affaire de rémunérations des Patrons pour lesquelles le gouvernement socialiste serait tenté de légiférer en glissant un amendement dans la loi Sapin2.
Sur BFM TV, vidéo à voir en fin de l'audio, Nicolas Doze rapporte que, je cite : "Le Premier ministre Manuel Valls a confirmé sa volonté de légiférer dans le cadre de la loi Sapin 2. Alors que cette dernière arrive à l'Assemblée nationale cette semaine, elle contiendra donc un amendement qui va rendre contraignant le vote des actionnaires sur le salaire des patrons. En cas de vote négatif, le conseil d'administration sera obligé de faire une contre-proposition."

Voilà... mesure symbolique pour envoyer un message à la gauche "de tendance très communiste" - pour certains d'entre eux qui s'ignorent- contre les patrons "tous des S...".  Vous savez, certains de ceux que l'on retrouve dans les manifestations contre la Loi Travail et de Nuit Debout dont le livre de chevet s'appelle "Tue ton Patron"...
On sait que le gouvernement socialiste prend la majorité des Français pour des imbéciles, il est rassurant de savoir que ses électeurs subissent le même traitement.


Revenons à la réalité : les entreprises sont libres, jusqu'à preuve du contraire, de rémunérer leurs patrons comme elles l'entendent et surtout si les actionnaires sont d'accord. Il est à noter que le salaire trop élevé du patron d'une grande entreprise a des répercussions indéniables sur les prix des produits vendus. Si le salarié est floué, le consommateur l'est encore plus car il paie les salaires des uns et des autres...
En outre, si ce genre de loi était concrétisé, les actionnaires seraient tentés de vendre leurs entreprises à des pays étrangers pour échapper à cette ineptie ; un revers de "fortune" dont la France se passerait volontiers étant donné le mauvais contexte économique et trop de biens sont cédés à nos faux amis du Moyen-Orient. Gouverner, c'est prévoir, paraît-il...

La question est de savoir si cet amendement viserait toutes les grandes entreprises dont je rappelle que l'Etat français a des parts dans certaines d'entre elles ; je serais intéressée de connaître de la réponse...
 
Bien évidemment, le gouvernement s'adresse à son électorat et il est à espérer qu'il fait preuve de démagogie à son égard... La démagogie n'étant déjà pas une qualité appréciée chez les politiques, si le gouvernement est sincère, c'est plus grave ; en effet, ne pas prévoir les conséquences de cette mesure relèvera et révèlera une incompétence inouïe mais bon, ce n'est pas un scoop non plus... Cependant, on ne serait pas surpris du manque de projection dans l'avenir de ces politiques, qui, depuis quarante ans vivent au jour le jour.
Et on comprend mieux pourquoi la France est dans une telle mouise.
L'élection présidentielle approche, qu'est-ce que ne ferait pas ce gouvernement pour appâter le chaland ? Hum ?

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...