Translate

Dernières actus
Chargement...
24 septembre 2015

Imprimer/Print Friendly and PDF

Pour le journaliste, le ministre des Affaires étrangères est devenu au fil des mois "l'incarnation d'une diplomatie française schizophrène".
"Laurent Fabius n'avait pas vraiment la tentation de Téhéran", lâche Éric Zemmour à propos de l'absence remarquée du ministre des Affaires étrangères lors de la visite d'une délégation patronale en Iran. Certes il était déjà venu en juillet ("ni vu, ni vaincu") ; là, il a préféré déléguer Stéphane Le Foll au pied levé ("Mais qu'allait donc faire le porte-parole du gouvernement dans cette galère ?"). Le journaliste concède que les mollahs iraniens n'avaient pas non plus envie de voir Laurent Fabius.

"À l'Élysée on commence à avoir l'habitude : Fabius est devenu l'homme qui se trompe tout le temps", décrypte Éric Zemmour, qui rappelle qu'il était contre le rapprochement avec l'Iran, contre le bombardement de Daesh en Syrie et contre la porte ouverte à Poutine sur l'Ukraine.
Au Quai d'Orsay les ministres passent, mais le cinéma ne s'arrête jamais
Éric Zemmour
RTL

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...