Translate

Dernières actus
Chargement...
2 avril 2015

Imprimer/Print Friendly and PDF

PROCES – Depuis lundi, Luc Fournié, patron de bar-tabac de 61 ans, était jugé par la cour d’assises d’Albi (Tarn) pour le meurtre d’un jeune cambrioleur de 17 ans en décembre 2009. L'argument de la légitime défense n'a pas été retenu. 
L’avocat général avait demandé à ce que soit retenu le motif de légitime défense, mais il a finalement été déclaré coupable. Ce mercredi 1er avril Luc Fournié, patron d’un petit bar-tabac de Lavaur, dans le Tarn, a été condamné par à sept ans de prison pour l’homicide d’un cambrioleur de 17 ans, abattu d’un coup de fusil en décembre 2009.

metronews.fr


Le violeur récidiviste qui avait brisé son bracelet électronique relaxé

Jean-Luc Moindrot avait fui son domicile de Nancy en juin dernier avant d'être interpellé, trois semaines plus tard, à la frontière espagnole.
Briser un bracelet électronique alors qu'on n'est plus en détention mais simplement sous «surveillance judiciaire», n'est pas une évasion: la cour d'appel de Nancy a tranché en ce sens mercredi en relaxant un violeur multirécidiviste. Jean-Luc Moindrot, 48 ans, avait été condamné en première instance à 18 mois de prison pour avoir fui début juin son domicile de Nancy avant d'être interpellé trois semaines plus tard à la frontière espagnole. Mais lors de son deuxième procès, le 4 mars dernier, l'avocat général avait requis la relaxe. Car si le bracelet électronique peut permettre à certains détenus de bénéficier d'aménagements de peine, Jean-Luc Moindrot, lui, avait déjà purgé la sienne lorsqu'il s'est vu placer sous surveillance judiciaire, compte tenu de son caractère dangereux de violeur en série.

 

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...