Translate

Dernières actus
Chargement...
10 mars 2015

Imprimer/Print Friendly and PDF



Darwin a interrompu ses recherches bien trop tôt. En étudiant certains comportements en Irak, en Syrie et ailleurs, des savants ont découvert un chaînon essentiel de l’histoire de l’espèce humaine.
"L’homo islamistus" est un personnage singulier sur lequel s’interrogent ethnologues et archéologues. Si l’on en juge d’après ses tous récents signes d’existence, il succède chronologiquement à "l’homo sapiens". Mais à observer ses mœurs, ses habitudes et surtout son QI, il le précède de loin. En antériorité, il bat même "l’homo erectus" car des spécialistes ont noté qu’il passait beaucoup de temps prosterné face contre terre.
"L’homo islamistus" se manifeste, entre autres, par une extrême cruauté. Il massacre, décapite, viole et réduit en esclavage des espèces auxquelles il dénie le statut d’être humain. Mais ça ne suffit pas vraiment à le distinguer de "l’homo sapiens" qui a su montrer quelques prédispositions au meurtre et à la sauvagerie. Ce qui n’enlève rien à "l’homo islamistus" passé expert en barbarie. Sa spécificité – qui n’appartient qu’à lui seul – est toute autre.>>> Lire la suite sur Atlantico

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...