Translate

Dernières actus
Chargement...
5 mars 2015

Imprimer/Print Friendly and PDF
"C'est une de ces grandes découvertes qui changent la face du monde : Alain Juppé s'est rappelé soudain qu'il y avait des militants à l'UMP et des électeurs à droite", ironise Éric Zemmour, qui fait remarquer que "jusqu'à présent, l'ancien Premier ministre ne parlait qu'aux médias et à la gauche".


"Il était le candidat de toutes les gauches, y compris la droite", poursuit le journaliste. Et voilà qu'Alain Juppé dénonce la "pusillanimité" de François Hollande et la "mauvaise gouvernance" de Manuel Valls. Il ne cite plus son ami Bayrou, ayant "enfin compris que c'était pour lui un boulet". (...)
"Juppé est à droite comme on l'était dans les années 80. Ce serait délicieusement désuet si ce n'était terriblement anachronique", explique Éric Zemmour.

"Décalé, Juppé ! Hors sol !", décrypte le journaliste. "L'ancien techno raide est devenu un bobo cool. Pas de chance : les modernes des années 80 ont viré réac'. C'est la malédiction du 'meilleur d'entre nous' qui continue", poursuit-il. RTL

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...