Translate

Dernières actus
Chargement...
28 janvier 2015

Imprimer/Print Friendly and PDF

La police voulait "comprendre"

Rencontrée par BFMTV, la police confirme le déroulé des faits (voir la vidéo ci-dessous). "Le 21 janvier, nous avons reçu le signalement d'un chef d'établissement de Nice, qui avait été alerté et perturbé par les propos de ce jeune enfant de 8 ans. L'enfant avait dit en classe "Il faut tuer les Français", "Je suis du côté des terroristes", "Les journalistes ont mérité leur sort", puis avait refusé la minute de silence", indique Fabienne Lewandowski, directrice-adjointe de la sécurité publique des Alpes-Maritimes.
"Lors de notre entretien, le jeune garçon a indiqué qu'il avait tenu une partie de ces propos, mais qu'il n'en connaissait pas vraiment la portée. Le but de cette audition était de comprendre ce qu'il s'était passé exactement, et ce qui avait pu le conduire à dire cela. On peut regretter que ça ait eu la forme d'une audition ordinaire, mais compte-tenu du contexte, il nous a semblé qu'on pouvait aller un peu plus loin", poursuit la directrice-adjointe, qui précise que le père "a manifesté des regrets pour les propos de son fils".


NDLR : Selon Metronews, Convoqué par le chef d'établissement, le père de l'écolier aurait eu une "attitude menaçante". L'école a alors déposé plainte contre le parent d'élève pour "intrusions" dans l'établissement et "menaces".
Naturellement, l'heure est à la polémique (lire l'intégralité de l'article), l'école est mise en cause.
Maintenant, le problème est de savoir comment un enfant de 8 ans a pu tenir de tels propos s'ils ne les avait pas entendus auparavant...

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...