Translate

Dernières actus
Chargement...
30 janvier 2015

Imprimer/Print Friendly and PDF

En reconnaissant leurs enfants, ils aidaient des femmes à obtenir des titres de séjour en France. Six hommes ont été placés en garde à vue.

Les enquêteurs dijonnais de la brigade mobile de recherches (BMR) de la police aux frontières aiment fouiller dans les documents administratifs, croiser des dossiers pour repérer des anomalies, déceler des traces laissées par des filières d’immigration clandestine, ou des esclavagistes qui emploient à vil prix des étrangers en situation irrégulière…
C’est par ces techniques de recherches qu’ils viennent de démanteler dans l’agglomération dijonnaise un réseau de “faux papas”.
“Faux papa” ? Le principe est simple : un homme qui a acquis la nationalité française reconnaît l’enfant d’une femme originaire du même pays que lui, mais qui se trouve soit en situation irrégulière, soit en demande d’asile, soit légalement sur le territoire mais avec un visa temporaire. Lorsque l’enfant est reconnu, la femme obtient un titre de séjour en tant que « parent d’enfant français ».
L’on pourrait penser qu’il s’agit là d’aider son prochain, mais la motivation des faux papas est un peu plus intéressée : ils sont rémunérés pour reconnaître des enfants qui ne sont pas les leurs, soit par une somme versée au moment où ils signent les papiers, soit par le versement d’un pourcentage des prestations sociales que percevra la mère de l’enfant.

Six hommes en garde à vue >>> Lire la suite sur Bien Public

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...