Translate

Dernières actus
Chargement...
12 décembre 2014

Imprimer/Print Friendly and PDF

MAJ 12/12/2014
TÉMOIGNAGE EXCLUSIF | Deux jeunes de Lunel ont été tués en Irak le week-end dernier. Depuis, le maire demande à la communauté musulmane de condamner clairement et fermement ces départs. Une condamnation qui ne viendra pas, nous dit un responsable. (…)

« Ces deux nouveaux décès appellent une réponse forte », avait alors lancé le maire de Lunel, Claude Arnaud. « Je demande aux services de l’État d’agir au mieux et au plus vite. Je souhaite également que les représentants des musulmans de Lunel s’expriment clairement pour condamner fermement ces départs ».
Une condamnation qui ne viendra pas de la mosquée de Lunel. Houcine Goumri, président de l’association « Union des musulmans de Lunel », qui se charge du lieu de culte, explique qu’il connaissait les deux jeunes, « super », « serviables », « aimés de toutes parts » et dont il ne soupçonnait pas qu’ils voulaient partir.
« Je ne condamne pas du tout ces départs. Les gens sont libres de partir ou de rester : il y a des gens qui pensent que c’est un djihad, d’autres qui pensent que là-bas il y une injustice à combattre. La mosquée n’a pas à condamner ou ne pas condamner ces départs-là. Elle ne dira pas « c’est des héros, c’est des martyrs ». Elle ne dira pas « c’est des zéros ».
« Nous, on n’a pas à les juger. Seul Dieu les jugera, en espérant qu’il les accueille dans son paradis s’ils avaient une bonne intention. »


Pour lui, la mosquée n’est pas responsable de cette radicalisation, même s’il ne condamne pas pour autant leur décision d’aller combattre Bachar al-Assad. (…)
Source
Merci à Fdesouche 



NDLR : surtout ne "pas stigmatiser" cette petite ville de 27 000 habitants qui fournit des jihadistes. Une fois encore, on prend les Français pour des imbéciles et cela en devient insultant...
Lunel compterait donc désormais six morts – même si les autorités semblent finalement avoir une incertitude sur une personne. Sabri, Ahmed, Raphaël, Houssem et désormais Karim et Hamza. Un chiffre à rapporter à la soixantaine de morts comptabilisés pour la France entière. Et qui fait frissonner le quidam, dans une ville de 27 000 habitants connue jusque-là pour son Muscat. D’autant que les deux nouveaux jihadistes, comme la plupart de leurs copains partis avec eux, n’avaient rien laissé paraître de leurs intentions.
(…) Le Midi Libre

>>> Lire l'intégralité de l'article sur Fdesouche 

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...