Translate

Dernières actus
Chargement...
15 décembre 2014

Imprimer/Print Friendly and PDF

Courrier International :
La police a arrêté une trentaine de personnes dans un hammam gay du Caire, à l'initiative d'une journaliste, qui a filmé la scène pour son émission hebdomadaire. Et qui se félicite de cette "victoire morale".

Des "révélations sur le plus grand marécage de déviance collective en plein Caire", avec "des images du hammam où l'on pratique la déviance sexuelle", annonce le compte Twitter de Mona Iraqi, présentatrice du programme Ce qu'on nous cache. Le teaser de l'émission parle d'une "première dans l'histoire des médias en Egypte et dans le monde arabe". >>> Lire la suite

Géopolis : Tous les ingrédients étaient réunis dimanche 7 décembre pour défrayer la chronique : la police fait une rafle d’homosexuels dans un hammam au Caire, en présence et grâce à une journaliste qui a tout filmé. La polémique enfle en Egypte et sur les réseaux sociaux. Elle écrit le 11 au matin sur sa page Facebook qu’elle a la conscience tranquille «humainement et professionnellement». Mona Iraqi est au centre d’une grande polémique. L’animatrice de l’émission Ce qui est caché (El Mostakhbi), diffusée sur la chaîne al-Kahera Wal Nas (Le Caire et les gens), se présente comme une journaliste d’investigation qui n’hésite pas à noyauter les milieux mafieux du trafic d’armes, d’œuvres d’art et… de prostitution. Sa dernière «enquête» a mené à l’arrestation de 33 homosexuels dans un hammam du Caire.

Pour lancer son sujet sur «la débauche», comprendre homosexualité en égyptien, la journaliste-animatrice commence par parler du sida et de la nécessaire prévention. Très vite, elle aligne des allégations sans aucune vérification. Elle lie homosexualité masculine et propagation du virus, notamment «cette perversion qu’est l’amour en groupe». Et pour illustrer ses propos, elle envoie un «acteur», Farid, dans un hammam «où les hommes font l’amour entre eux en groupe». «Vous comprenez aisément, je suis une femme, je ne peux pas me rendre moi-même dans ce lieu, on ne me laissera pas rentrer», justifie Mona Iraqi. >>> Lire la suite


Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...