Translate

Dernières actus
Chargement...
25 septembre 2014

Imprimer/Print Friendly and PDF

La Cour de cassation a validé l'adoption d'enfants nés à l'étranger sous Procréation Médicalement Assistée (PMA)



"Les promesses n'engagent que ceux qui les reçoivent" : pour Éric Zemmour, Christiane Taubira est l'une des "meilleures élèves au bal du cynisme et de la dissimulation" de la célèbre formule de Charles Pasqua.

Il rappelle qu'en pleine bataille du mariage pour tous, la ministre de la Justice avait assuré que sa loi ne permettrait jamais à un couple de femmes d'adopter un enfant né par la procréation médicale assistée (PMA), et encore moins à un couple d'hommes d'acquérir un bébé par une gestation pour autrui (GPA). Quelques mois après l'adoption de la loi, "les tabous sont déjà tombés comme les premières feuilles d'automne", constate l'éditorialiste.

Au bal du cynisme et de la dissimulation, Christiane Taubira ne fait pas tapisserie
Éric Zemmour
Fin juin, la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a condamné la France pour son refus de transcrire les actes de filiation d'enfants nés par GPA à l'étranger. François Hollande a exclu toute légalisation de la GPA. Mais "l'alliance tacite entre Taubira et les juges a parfaitement fonctionné par-dessus la tête des parlementaires français et du peuple", déplore Éric Zemmour, qui poursuit : "Cela fait beaucoup de cocus".

Pour lui, les grands vainqueurs sont les libéraux de gauche et de droite ("qui veulent faire de l'enfant un objet de consommation comme un autre et de sa commercialisation un grand marché fort rémunérateur") et les militants de l'indifférenciation, "qui se projettent dans un monde unisexe où la famille classique aura disparu".

Christiane Taubira avait lâché lors des débats : "C'est une réforme de société, voire de civilisation". Pour Éric Zemmour, "cette fois, elle parlait vrai". RTL 
25/09/2014
Sur le sujet :

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...