Translate

Dernières actus
Chargement...
12 octobre 2013

Imprimer/Print Friendly and PDF
Photo
"Dans son dernier livre, "De la lumière à l’oubli", le faux gentil Michel Drucker s’en prend désormais aux morts. 

Et maintenant, que va-t-il faire ? Peut-il tomber plus bas ? Difficilement. Non content d’occuper le terrain depuis une bonne centaine d’années, de plomber nos dimanches télévisés, d’user jusqu’à la corde ses vestes réversibles, d’envahir régulièrement les librairies de ses fadaises autobiographiques, Michel Drucker s’en prend désormais aux morts. Dans son dernier livre, "De la lumière à l’oubli" (Robert Laffont), un cadeau de Noël destiné aux ploucs, il attaque : selon lui, le commandant Cousteau "n’avait pas une belle âme". Carrément ! Le présentateur l’a-t-il balancé à la face de l’explorateur océanographique légendaire ?
Dans le même livre, avec la même classe, Michel Drucker, faux gentil, vrai ringard, attaque Gilbert Bécaud dont il fustige "l’ego surdimensionné". Sérieux ? Du vivant de Bécaud, on s’en souvient bien (et si on ne s’en souvient pas, les vidéos sur internet sont là pour rafraîchir notre mémoire), il lui a caressé la cravate à poids pendant des lustres. "Lire la suite sur le site du Nouvel Obs

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...