Translate

Dernières actus
Chargement...
9 octobre 2013

Imprimer/Print Friendly and PDF
Brigitte Bardot sur Twitter

@brigitte_bardot


 La Fondation Bardot et le Front national ont protesté contre la mise en place d'un abattoir temporaire sur la place Robespierre, à Belfort, pour la fête musulmane de l'Aïd-el-Kébir.

Un abattoir temporaire à Belfort pour l'Aïd el-Kébir, non merci. C'est le message de Brigitte Bardot et du Front national, lesquels protestent contre cette installation temporaire sur la place Robesbierre, pendant la fête musulmane ces prochains jours.
Dans une lettre ouverte adressée mercredi au préfet du Territoire-de-Belfort, Brigitte Bardot s'est dite "scandalisée" par l'autorisation accordée à cette mise en place. Avant d'appuyer : "Si Robespierre a imposé un régime de terreur et porte la responsabilité de nombreuses décapitations en place publique, il n'était pas utile d'associer son nom à ces égorgements rituels qui plongent les bêtes dans une souffrance insupportable". De son côté, le Front national avait qualifié mercredi dernier dans un communiqué la présence de l'abattoir d'"atteinte à la laïcité républicaine".

"Des coutumes d'une violence et d'un archaïsme absolus"
Brigitte Bardot n'entend pas s'arrêter là. Une pétition rassemblant plus de 25.000 signatures sera remise au maire de Belfort, a précisé l'ancienne actrice, qui critique "des coutumes d'une violence et d'un archaïsme absolus". Des accusations que récusent Demba N'Diaye : ce responsable de l'abattoir "ne comprend pas qu'on s'insurge". Selon lui, "les gens devraient au contraire se réjouir car, enfin, un lieu permet de faire des sacrifices de façon légale, avec les normes et les conditions d'hygiène et de sécurité nécessaires". "Nous ne somme pas des animaux, l'islam aussi a des règles et nous impose de faire des sacrifices dans le respect de l'animal", a ajouté Demba N'Diaye, qui demande "plus de respect" Lire la suite sur Metro News

Recevez les articles par mail

Spécial Edito

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...